Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Syndicats : La MAI règle ses comptes à ses employés récalcitrants


Société
Lundi 8 Avril 2013 - 10:40

Un bras-de-fer oppose depuis quelques jours, le Directeur général de la Mauritania Airlines International (MAI), aux employés de la compagnie. C’est ce que certaines sources proches des travailleurs de la MAI ont rapporté, soulignant qu’à l’origine de ce clash, l’élection des délégués du personnel. Une situation de crise s’installe qui aurait amené le DG de la compagnie aérienne à envisager de recruter un personnel navigant de l’étranger


Syndicats : La MAI règle ses comptes à ses employés récalcitrants
Autres articles
Un bras-de-fer oppose depuis quelques jours, le Directeur général de la Mauritania Airlines International (MAI), aux employés de la compagnie. C’est ce que certaines sources proches des travailleurs de la MAI ont rapporté, soulignant qu’à l’origine de ce clash, l’élection des délégués du personnel. Une situation de crise s’installe qui aurait amené le DG de la compagnie aérienne à envisager de recruter un personnel navigant de l’étranger

Rien ne va plus entre le DG de la Mail et ses employés. La crise qui secoue actuellement la compagnie aérienne née il y a environ quatre ans, serait née pendant les dernières élections syndicales organisées au sein de l’institution. De sources informées, le DG de la MAI aurait engagé, lors de ce renouvellement syndical, une véritable campagne en faveur de son candidat, contre le candidat de l’autre partie qui appartiendrait à un syndicat rival. Ne ménageant aucun moyen pour aboutir à ses objectifs, allant même jusqu’au menaces et autres intimidations contre ceux qui ne partageraient pas ses vues, le DG devait pourtant constater, un fine, la victoire de son adversaire. Il n’en fallait pas plus pour susciter son courroux. Porté par son élan, il menaçait de se débarrasser de ceux qui lui avaient tenu tête. Auparavant, il avait limogé auparavant une partie des pilotes mauritaniens pour les remplacer par des pilotes maliens.

Le plus grave, c’est que dans sa croisade contre le personnel, suite à sa déconvenue électorale, il serait en train de préparer une réduction du personnel de bord, notamment les hôtesses et les stewards. Il aurait ainsi demandé en effet à ses instructeurs de passer un test en Anglais à ce personnel. La plupart de ces derniers maîtrisant déjà mal l’arabe et le français, pourront difficilement passer aux tests en Anglais, selon le personnel. Lequel constate que cette démarche démontre la détermination avec laquelle le DG chercherait à le punir, l’Anglais étant peu utilisé dans le circuit de la compagnie qui ne dessert que des pays francophones. L’objectif recherché serait désormais clair aux yeux du personnel : mettre à la porte une partie du personnel pléthorique -qu’il aurait « lui-même recruté-. Sur quelles bases ? Allez savoir…

Dans un nouveau rebond consécutif à l’élection syndicale du délégué de la MAI, en la personne de Mohamed Mahmoud Ould Sid’Ahmed, la CGTM dont le candidat a été coopté vient de dénoncer dans un communiqué la suspension, prélude à son renvoi, dont le délégué serait l’objet depuis lundi 1er avril 2013. La confédération générale a mis ainsi en garde le DG de la MAI contre toute propension à violer les lois nationales et internationales relatives aux libertés syndicales et les exactions commises à l’endroit des travailleurs et leurs représentants. L’organisation a dans ce cadre interpellé les autorités nationales à prendre les dispositions légales qui s’imposent vis-à-vis de la MAI, en l’obligeant à respecter la règlementation en vigueur et à cesser tout règlement de compte avec les employés sur la base de choix personnels qu’ils ont pris dans l’élection de leur délégué. Dans ladite déclaration, la CGTM se réserve ainsi le droit de poursuivre la MAI devant les tribunaux nationaux et internationaux sur la base des violations permanentes dont il serait l’auteur vis-à-vis de son personnel qui n’ont fait qu’exercer un droit qui leur est octroyé par la Constitution et les lois.

Il faut rappeler que la Compagnie Mauritania Airlines a été créée en 2009 dans des conditions très controversées, les principaux bailleurs de fonds n’étant autre que les entreprises publiques de l’Etat, en l’occurrence la SNIM, des deux ports, Nouakchott et Nouadhibou, ainsi que la Caisse de sécurité sociale (CNSS).

Source: [Lauthentic]urlblank:Lauthentic.info
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter