Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Syndicat/CLTM : "Nos travailleurs sont vendus aux multinationales par un gouvernement antinational"


Communiqué
Lundi 30 Décembre 2013 - 12:14

La compression décidée la semaine dernière par la société KINROSS /TASIAST d’OR, en connivence avec le gouvernement mauritanien constitue un acte d’une gravité extrême et une pratique abusive et arbitraire flagrante, non seulement transgressant les lois et règlements de la République Islamique de Mauritanie ainsi que les conventions fondamentales de l’OIT mais aussi un véritable pamphlet au peuple mauritanien.


Manifestation de la CLTM en janvier 2013. Crédit : AMI
Manifestation de la CLTM en janvier 2013. Crédit : AMI
Si de toutes ces richesses énormes (gisements d’o, cuivre, fer, halieutique) que la nature nous a offert on ne parvient pas à créer le bonheur et la prospérité auxquels aspire tout mauritanien on ne parvient pas à bannir cette situation de pauvreté extrême, de misère, de l’ignorance, de dépendance parce que nous avons un gouvernement antinational de gabegie, sans souci aucun aux conditions de vie des populations à la dignité de l’homme mauritanien, aux intérêts supérieurs du pays, un gouvernement qui protège ces multinationales dans leurs politique d’usurpation et de pillage des richesses du pays, lesquelles des sociétés  sans visage humain ni moral ne savent que piller les richesses, polluer l’environnement et détruire l’écosystème et mettre dans   la rue nos fils et faisant supporter aux travailleurs ceci.
 
Au moment où le chômage est à son paroxysme, environ 36 %, l’analphabétisme et l’ignorance environ 6O % par manque des bases et l’absence des  services de l’Etat malgré les multiples opportunités. L’Etat devient une charge pour le citoyen  et une charge insupportable à travers les impôts, taxes etc.
 
Face à cette situation humiliante et inacceptable, la CLTM appelle à toutes les organisations syndicales et à toutes les forces vives du pays  à la mobilisation contre la politique antinationale du gouvernement Mohamed Ould Abdel Aziz et ses alliés sociétés multinationales dont KINROSS /TASIAST d’extraction d’OR, MCM d’extraction de cuivre … qui depuis le début de l’année 2O13 ont  mis dans la rue environ 2OOO entre permanents et non permanents travailleurs avec la complicité de l’Etat mauritanien ;
 
Demande à la CSI-internationale et au BIT de poursuivre ces deux sociétés au plan International pour leurs violations des conventions et normes internationales du travail ;
 
La CLTM rappelle que les compressions décidées sont loin d’être légales ou justifiées pour les raisons suivantes :
 
1) La situation économique de ces sociétés sont très bonnes ;
2) La production et la productivité sont intenses et en croissances ;
3) Les sociétés se développent et leurs chantiers sont en extension permanente ;
4) Elles procèdent à l’emploi des travailleurs pour des heures supplémentaires qui dépassent largement les normes réglementaires en vigueur dans notre pays d’où le besoin de recrutement au lieu de compression ;
5) La société continue à faire venir des étrangers qui sont employés en nombre très élevé dans des postes potentiellement occupés par les nationaux ;
6) La société a compressé a u cours de l’année des droits acquis des travailleurs qui a occasionné la grève des mois passés.
7) Cette compression décidée n’a pas été discutée avec les déglués du personnel et n’a pas observé les règles des dispositions de la loi.
 
Ceci étant, la CLTM dénonce ces compressions, qu’elle juge illégales et arbitraires ; comme elle exige leurs annulations et le respect scrupuleux des lois et règlements en vigueur en Mauritanie.
 
Enfin la CLTM saisit cette occasion pour réfuter  les allégations du Premier Ministre Mauritanien dans une déclaration à un journal arabe où il affirme que le gouvernement mauritanien à créer au cours de l’année en cours 15O.OOO emplois. Il s’agit là du pire mensonge car l’année 2O12 et 2O13 se sont distinguées par  des vagues de compressions dans tous les Etablissements Publics  et semi-publics, dans le cadre de ce qu’ils appellent
l’assainissement de l’administration et la soit disant régularisation des situations du personnel non permanents, cette opération était l’occasion de mettre plus de la moitié des effectifs dans la rue y compris les départements Ministériels  où plusieurs centaines de travailleurs ont été mis dans la rue par une lettre circulaire du Ministre des finances, nous savons que le chômage  frappe de plain fouet, la croissance économique n’a pas d’impact sur la vie des personnes, un pouvoir d’achat des plus faibles de la sous région en dépit de nos énormes richesses, en l’absence de la bonne gouvernance ; l’Etat n’a pas créé des opportunités d’emplois et de richesses.
 
Le Bureau Exécutif
De la confédération libre des travailleurs de Mauritanie
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire