Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sursaut ou soubresaut : le peuple Grec occit la terreur…


A.O.S.A
Lundi 6 Juillet 2015 - 01:19


Sursaut ou soubresaut : le peuple Grec occit la terreur…
Le ministre des finances grec a bien raison en parlant de « terrorisme » des créanciers avant le référendum pour obliger l’état à fermer les banques. Le terrorisme n’a pas fonctionné !  Le berceau de la démocratie s’accroche et refuse d’être jeté avec la crasse du bain.
 

 
Espérons que les terroristes ne vont pas faire payer au peuple grec ce sursaut démocratique car au fond c’est l’angoisse pour ces gens-là de voir les peuples européens se soulever contre l’esclavage imposé par quelques voyous en col blanc pas toujours européens…

 
On ne va ici essayer d’y voir clair, c’est tout vu... Il suffit d’écouter 25 min l'économiste  Piketty auteur du best-seller « le capitalisme au 21ème siècle  »  vendu à plus 1,5 million d’exemplaires. Il dit beaucoup de choses capitales en peu de temps mais surtout il demande que l’Europe rachète au FMI la dette grecque pour régler cela entre européens.

 
On se demande en effet comment l’europe peut-elle laisser le FMI au milieu de la bergerie même si l’eurogroupe n’est pas une brochette d’enfants de chœur.

 
Vouloir à tout prix la peau d’un Tsipras, cela vaut-il la peine de continuer à tuer tout un peuple qui a déjà fait d’incroyables efforts en stabilisant ses comptes publics après un déficit de 12% ?

 
Quand on repense à la dimension des pionniers qui rêvaient d’une Europe forte et qu’on voit les petits types qui la dirigent un peu partout, on plaint vraiment les européens surtout du sud.

 
 
On verra si le sursaut grec sera l’étincelle pour repartir vers une Europe des peuples solidaires ou si au contraire ce sera le dernier soubresaut d’un peuple européen aux abois avant l’esclavage définitif comme nous le subissons au tiers-monde avec le FMI dont le bureau  est  au cœur de la souveraine banque centrale…

 
Le peuple grec n’est pas le peuple allemand comme l’a dit tout à l’heure un délicat sarko-républicain qui dit qu’on ne peut pas mettre sous la rigueur d’une même monnaie un peuple de marchands d’olives et un peuple de marchands de canon ! Il oubliait tout simplement comme le rappelle Piketty que l’Allemagne a vu sa dette effacée dans les années cinquante sinon elle ne se serait jamais relevée.
 
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires