Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sur la ligne de départ


Vu de Mauritanie par MFO
Dimanche 27 Octobre 2013 - 12:45

A la date limite fixée par la CENI, 440 listes candidates aux législatives dont le premier tour est prévu le 23 novembre, ont été déposées par une soixantaine de partis et coalitions de partis (environ 58 partis participent à ces élections). 428 listes appartiennent à des partis et 12 à des coalitions.


Sur la ligne de départ
58 listes ont été déposées pour la liste nationale qui comprend 20 sièges, 29 listes de femmes ont été déposées pour la liste nationale réservée aux femmes. Les deux listes nationales font partie du lot soumis à la proportionnelle. Ce qui complique la tâche aux grands partis et ouvre les portes aux plus faibles.

Sur le plan régional, Nouakchott arrive naturellement en tête avec 43 listes déposées pour 11 sièges à pourvoir (proportionnelle). Le Hodh Echergui avec 42 listes, le Hodh el Gharby avec 29 listes, l’Assaba avec 32 listes, 33 listes au Gorgol, 34 au Brakna, 33 au Trarza, 16 en Adrar, 30 à Nouadhibou, 12 au Tagant, 24 au Guidimakha, 18 au Tiris Zemmour et 7 en Inchiri.

La ville où il y a le plus de protagonistes est Kiffa où 17 listes ont été déposées. Ici la proportionnelle va jouer. Alors que pour les municipales, 9 listes sont inscrites et deux d’entre elles seulement devront aller au second tour pour se départager définitivement.
A Tamchekett (Hodh el Gharby), Chinguitty (Adrar), Wadane (Adrar), Tichitt (Tagant) et Bir Mogreyn (Tiris Zemmour), 2 listes seulement se font la concurrence. Ce qui ne veut pas dire que la course n’est pas aussi passionnée qu’ailleurs. Le duel qui devra être le plus suivi est celui qui va opposer Dr Louleid Ould Wedad, député depuis toujours de Wadane et candidat d’El Wiam au jeune candidat de l’Union pour la République (UPR), Sidi Baba Ould Lahah. Tout les oppose : les ancrages politiques qui font que l’un appartient au vieil Appareil de l’avant août 2005 et l’autre à l’après ; le conflit générationnel, l’un appartient à la classe politique traditionnelle, l’autre se propose comme relève… en plus de tous les autres protagonismes que les observateurs ne manqueront pas de trouver et qui animeront la campagne dans un bled perdu, abandonné depuis sa mise en quarantaine par le Quai d’Orsay (Wadane est au centre de la fameuse Zone rouge).

Les listes ont encore jusqu’au mardi 29 octobre à minuit pour faire les réaménagements nécessaires et pour compléter leurs dossiers. Rappelons que de quelques candidats, notamment UPR, ont retiré leurs candidats, certains d’entre eux préférant aller sous d’autres couleurs. C’est le cas de deux des candidats UPR de Kobenni qui ont finalement été cooptés par El Wiam : Fatma Mint Eli Mahmoud, activiste dans l’humanitaire, et Babah Ould Ahmed Babou, député sortant. Tous deux sont fortement soutenu par Mohamedou Ould Cheikh Hamahoullah, le Chérif de Nioro qui entend régler ses comptes avec ses adversaires politiques dans la région pendant ces élections, d’où l’importance des enjeux.

Rappelons que les listes municipales ont été définitivement validées par la CENI. Douze partis ont dépassé le cap des 20 candidatures : UPR (218 listes), Tawaçoul (155 listes), APP (150 listes), El Wiam (103 listes), Sursaut de la Jeunesse (95 listes), UDP (38 listes), Sawab (38 listes), Vadila (35 listes), RD (29 listes), Ravah (26 listes), PUD (24 listes) et PRDR (22 listes).

Mohamed Fall Ould Oumere
oumeir.blogspot.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter