Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Suprême coup d’état à la cour suprême !


A.O.S.A
Lundi 28 Mai 2012 - 02:07


Suprême coup d’état à la cour suprême !
Si on ne savait pas Aziz si ingrat, on serait tenté de le défendre car il y a quelque chose de pathétique dans sa méthode, quelque chose de borné, quelque chose de triste comme un monstrueux gâchis. Comment quelqu’un qui se gargarise de la liberté d’expression sous son régime tyrannique, comment quelqu’un qui fait tout pour préserver les apparences de la démocrassie en république militaire de Mauritanie, comment peut-il  détruire tous ses artifices, tout son maquillage difficilement élaboré et faire tomber le masque démocratique aussi bêtement ?
 
Il y a comme une limite intellectuelle où l’impulsivité est reine…
 
Comment lui et son complice de la cour suprême ont-ils pu en arriver là ? Il n’y a pas de gagnant dans cette affaire sinon que le geste du magistrat est le plus terrible car il désarticule pour longtemps les apparences démocratiques d’Aziz qui va devoir gérer un président de la cour suprême militairement installé car Aziz est allé jusqu’à envoyer à la cour suprême la garde nationale en tenue de combat ! Quelle terrible image ! Quel désastreux symbole ! Une pensée à ce pauvre nouveau président de la cour qui devra supporter durant tout son mandat les commentaires de tous les acteurs de la vie politique face à sa désignation hors la loi !
 
Aziz aurait pu attendre un peu s’il avait une meilleure connaissance psychologique de ses partenaires et autres complices à ce degré de responsabilité. Il aurait pu changer la loi le plus simplement du monde vu qu’il a pour cela une chambre d’enregistrement efficace et un président de l’assemblée qui ne demande qu’à gérer la chose comme il faut. Aziz a préféré tenter le diable et le diable ne l’a pas raté ! Aziz aura beau dire, c’est un coup terrible !
 
Seyid Ould Ghailani n’a plus qu’à rejoindre la C.O.D, cet étroit garage des casseroles agitées…
En parlant de la C.O.D et des anciens, on a beau en rire, sourire de leur impuissance et de la chose hétéroclite que représente ce groupe où l’on trouve de tout, du bon à la brute en passant par le truand, chacun avec les diplômes, l’expérience et les titres du passif dus à son rang, cependant, qu’on se le dise, après ces vieux-là, c’est toute une vague de combattants qui s’en ira, chacun avec ses cicatrices, ses gloires et ses ratés mais surtout chacun avec la certitude qu’après eux, le régime militaire mauritanien n’aura plus personne en face !
 
Ce n’est certainement pas ces jeunes qui sursautent comme des cabris, assoiffés de gabegie et de pouvoir, griots aux dents de lait de jeunes requins qui vont représenter la relève ; pas de sitôt en tout cas !
Après ces anciens, il faudra bien faire le point. Il n’est pas si difficile à faire : faut-il comme des fous désaxés crier «  démocratie, démocratie » alors que cela n’a aucune résonance dans le cœur des gens ou regarder en face le système en place et voir par où l’améliorer car pendant que la démocratie se meurt, le système se fortifie irrémédiablement.
 
Nous en parlions tout à l’heure sur la radio libre kassataya : En vérité, Aziz n’est pas grand-chose car dans l’état actuel du mécontentement général quelques-uns de ses frères d’armes peuvent à l’instant le prendre, le ficeler, le juger et l’enfermer ou l’exiler sans que personne ne bronche sinon l’éternel concert de klaxons dès que quelqu’un tombe. Il y aura bien un échange de coups de feu avec le Basep mais qui est prêt à mourir pour rien quand on sait que le maître est pris ?

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires