Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Soudan du Sud : HRW dénonce des raids aériens de l'armée soudanaise


International
Mercredi 12 Décembre 2012 - 13:30

L'armée soudanaise a mené des raids aériens indiscriminés et commis d'autres violations graves du droit humanitaire international au Kordofan-Sud et au Nil Bleu, deux régions du sud du pays, où elle combat des mouvements rebelles, a dénoncé mercredi Human Rights Watch.


Soudan du Sud: HRW dénonce des raids aériens de l'armée soudanaise © AFP
Soudan du Sud: HRW dénonce des raids aériens de l'armée soudanaise © AFP
L'organisation a appelé l'ONU à diligenter une enquête et à sanctionner les responsables des violations commises dans ces combats qui ont débuté à l'été 2011, au moment de l'indépendance du Soudan du Sud, quand l'armée a cherché à assoir son autorité sur des groupes rebelles ayant combattu aux côtés des Sudistes pendant la guerre civile (1983-2005).

Selon l'ONU, plus de 900. 000 personnes sont profondément affectées par le conflit, dont 240. 000 réfugiés au Soudan du Sud ou en Ethiopie.

"Depuis le début du conflit, les forces soudanaises ont mené des raids aériens et des bombardements dans des zones peuplées, tuant et blessant des civils et endommageant des propriétés civiles", a dénoncé HRW.

Des membres de l'organisation se sont rendus dans les zones rebelles et les camps de réfugiés, mais n'ont pas eu accès aux zones contrôlées par Khartoum.

"Le gouvernement soudanais a adopté une stratégie qui considère toutes les populations dans les zones tenues par les rebelles comme des ennemis et des cibles légitimes, sans faire la distinction entre civils et combattants", a insisté HRW.

L'organisation a évoqué des centaines de raids, de bombardements et d'attaques à la roquette dans les montagnes Nuba, une minorité ethnique à la pointe de la rébellion au Kordofan-Sud, mais n'a pas donné d'estimation du nombre de victimes.

Le plus souvent, les avions de l'armée soudanaise larguent leurs bombes, dont des modèles visant à blesser un maximum de personnes, depuis une haute altitude, sans chercher une cible précise.

Les porte-parole de l'armée et du ministère soudanais des Affaires étrangères n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Les rebelles ont reconnu pour leur part avoir bombardé en octobre et en novembre la ville de Kadougli, chef-lieu du Kordofan-Sud, en représailles aux raids contre les civils. Selon l'Unicef, 18 personnes ont été tuées dans ces bombardements.

Source : AFP
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire