Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Soudan : Les raisons du raid israélien sur Khartoum


International
Vendredi 26 Octobre 2012 - 21:30

Israël reproche au Soudan, qualifié d'«État terroriste dangereux», d'armer la branche militaire du Hamas, dans la bande de Gaza.


Soudan : Les raisons du raid israélien sur Khartoum
Pourquoi les chasseurs bombardiers de l'armée de l'air israélienne ont-ils effectué, dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 octobre, un raid sur Khartoum, détruisant une usine de munitions, dans la zone industrielle de Yarmouk?

Il ne faut pas s'attendre à ce que le gouvernement israélien donne la moindre explication. Dans ce genre de raid, qui n'obéit pas vraiment aux règles de la Charte des Nations unies, les autorités civiles et militaires ont pris l'habitude de ne jamais s'exprimer. Ni confirmation, ni démenti. Le même silence flegmatique s'était appliqué après le raid de 2008 contre un réacteur nucléaire syrien expérimental, ou après celui de 2009, qui avait détruit, dans le désert du nord-est du Soudan, un long convoi de véhicules tout-terrain, soupçonné d'acheminer des armes à destination du Hamas, dans la bande de Gaza.

«En frappant cette installation, Israël envoie un message très clair au Hamas, au moment où ce dernier est tenté par une reprise des tirs de roquettes sur les kibboutz et les villages israéliens proches de la bande de Gaza», explique l'historien militaire israélien Martin Van Creveld. Le message semble être passé, dans la mesure où une nouvelle trêve officieuse, négociée par les services de renseignement égyptiens, est intervenue jeudi 25 octobre au matin.


Un traité de coopération militaire avec l'Iran

Depuis environ cinq ans, Israël reproche au Soudan d'armer la branche militaire du mouvement islamiste palestinien Hamas. Se faisant justice lui-même, l'État hébreu n'a pas l'intention de laisser s'établir une ligne de ravitaillement hostile Iran-Soudan-Sinaï-Gaza.

Mais le raid a aussi une signification plus large. Le Soudan a signé, en 2008, un traité de coopération militaire avec l'Iran, lequel est considéré par Israël comme son premier ennemi. Les conseillers militaires iraniens apportaient leur expertise à la fabrication des munitions à Yarmouk.

Techniquement, le raid est intéressant. L'objectif était situé à quelque 1 900 kilomètres des bases aériennes de Tsahal. Une distance bien supérieure à celle des installations nucléaires iraniennes. Par ailleurs, les Israéliens ont visiblement été capables de neutraliser - par des mesures de guerre électronique? Par une approche en rase-mottes? - la défense antiaérienne soudanaise. Cette dernière est équipée de missiles soviétiques Dvina-75, mis au point à la fin des années 1950. C'est un missile Dvina-75 qui avait abattu en 1960 le célèbre avion espion américain U2 piloté par Gary Powers, incident qui avait détérioré considérablement les relations Kennedy-Khrouchtchev…

par Renaud Girard
Source: le Figaro


Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire