Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Socio-anthropologie : Peut-il y avoir une association entre les Noirs en Mauritanie sous l’appellation Haratine?


Tribunes
Vendredi 25 Mai 2012 - 16:10

Un Matin de 1960 naquit une Nouvelle Afrique avec de Nouvelles appellations de ces individus, tout le monde n’avait pas encore de cartes d’identité, et dans un Grand pays La Mauritanie tout le Monde devint Mauritanien.


Autres articles
Socio-anthropologie : Peut-il y avoir une association entre les Noirs en Mauritanie sous l’appellation Haratine?
Dans cet Etat ou plusieurs communautés vivaient en plus ou moins bon termes, chaque groupe avait déjà une identité et au lendemain de l’indépendance les citoyens ne se considéraient pas d’abord citoyen mais prêtaient encore allégeances a leurs Chefs Respectifs et avaient maintenus leurs place et statut dans les carcans de leur position allouées dans ce système héréditaires. Pour d’autres ils avaient conservées leur statut d’élites et quitte a coopérer avec un oppresseur ou un autre comme dirait l’autre « business is business ».
Ainsi un Wolof était Wolof d’abord ou Lebou avant d’être citoyen ; un Bambara était d’abord un Bambara Noble ou Griot avant d’être un Citoyen de son Etat, un Peul de même, Un Beydane de même, et un Haratine de même.

Etymologie et Jeux de Mots

Dans toutes ces différentes appellations il y a eu un grand nombre de déformations et d’amalgames gratuitement repris au premier degré par les Mauritaniens dans leur propre manière de se designer. Tout d’abord le terme Mauritanien du Grecque ancien au Latin prend sa racine de Mauro, Mauri etc. qui veut signifier soit les habitants d’une région d’Afrique du Nord (qui a l’époque n’avait pas encore subi de métissage) ou signifiait tout simplement Noir voire Negre dans certaines langues.

Raison pour laquelle le Beydane ne s’appelle pas Maure lui-même, et le Colon ordinaire n’en savait apparemment pas plus, ainsi Le Beydane va se faire appeler Maure par le colon de la même manière que le Maghrébin se fait traiter de Bougnoul en France, et le Noir en Mauritanie se fait appeler par Le Beydane ‘Negro-Mauritanien’ ce qui équivaudrait a traiter un Suédois de ‘Caucasien Blanc’ vu que le terme Mauritanien lui-même désigne la couleur noire déjà rien que par la racine étymologique du terme.

Autre Ironie dans les Désignations est le Terme Haratines ou Hartani ou Hardane. Pour tout Mauritanien qui n’est pas de cette communauté se faire appeler ainsi a longtemps pris l’habitude de se sentir toujours plus honorable sous une autre appellation.
Etymologiquement le Mot Hartani trouve son origine du Berbère Ahardane qui signifie : « Couleur Sombre ». Au Maroc en Tashelhit Haratin, Hartani ou Aherdan veut dire :« Noir, et a évolué pour être péjoratif et applique pour signifier Nègre »

Dans la plupart du Maroc le mot varie légèrement de sens mais définit le même concept. En effet le terme Haratin est utilise pour designer les agriculteurs des Oasis du Sud. Dans des Chansons Marocaines, les Haratines de la région des Oasis du Sud Est a cote de la frontière Algérienne actuelle.
Nous voyons ainsi que pour tous les peuples Arabo-Berbères la dénomination Hartani, ou Aherdane, ou Hardane sert a designer le Noir qui a été vaincu et qui est au statut d’esclave que les auteurs arabes tel que Ibn Khaldoun ont portraye et on construit tant de fausses philosophies haineuses.

Il serait crucial pour redorer la dignité des Ahardanes qui sont en grande majorité des descendants des peuples Bafours (Sédentaires, Agriculteurs et Pêcheurs qui se sont métissés au fur et a mesure avec d’autres peuples a peaux Aherdans (sombre) : Les Soninkés, Peuls, Wolofs etc. ont tous du sang Bafour. Les Bafours ont habités Le territoire qu’on appelle la Mauritanie depuis plus de 2000 ans.

Alors quelle différence entre un Noir Américain qui traite un autre Noir Américain de N****R ou d’un Martiniquais qui traite un Guadeloupéen de N***O… ou d’un Soninké ou Peul qui traite un autre Noir de H*****I. C’est juste celui qui n’a pas réalisé qu’il ne fait qu’augmenter la division entre lui et son frère en utilisant un mot que lui a donne quelqu’un d’autre.

Unité Linguistique

Que retenir de cela… Les mots n’ont de sens que le sens qu’on décidé de leur donner… en effet on peut trouver des mots a n’en pas finir qui d’une langue a une autre changent totalement de sens. Donc a nous les Noirs en Mauritanie de nous entendre sur la définition des mots que l’on utilise et nous devons décider que le mot Haratine ou Aherdan, ou Hardane aujourd’hui est un mot qui désigne une lignée de Rois et de Reines qui ont été spolies de leur terre et qui ont entendu le son de la mobilisation et l’heure de la libération.
La prochaine fois que vous traiterez un Wolof, Soninké ou Peul de HARDANE ou HARTANI dites lui que ca veut juste dire NOIR, et il réalisera que c’est lui qui refusait de s’unir avec ses frères et sœurs. Ironie beaucoup pensaient que les Hartanis étaient des ignorants mais eux-mêmes ne savaient pas ce que voulait dire le mot.

Pour être encore plus explicite :

Maur = Morro = Morena = Mauri= Hartani = Ahrdan = Hardane = Noir = Black = Maure…
(Certains Noms de famille Européens ont pris leur origine dans ces racines pour rappeler l’époque ou les Maures (les Noirs) avaient conquis une partie de l’Europe, donc on trouve des Noms comme Moreau, Morand, Morin en France, vous trouverez en Espagne des Noms tels que Del Morro en Espagne par exemple, si vous faites plus de recherches vous trouverez ces confirmations, mais l’urgence est a la conscientisation et a la libération du dernier Homme, Femme et Enfant Noir victime d’un abus quelconque en Mauritanie).

Rupture de l’esclavage

Il n’y a qu’un seul moyen de retrouver sa dignité en Mauritanie, c’est de retrouver le Droit a la propriété Terrestre. Qu’on s’appelle Abd, Hartani, Kwar, Saraxulle, ou Djolf, ou bien AHERDAN ou HARDANE, La Noblesse de l’individu ne saurait en aucun cas être déterminé par un Nom uniquement. Un Nom est ce qu’on en fait. Biram Ould Dah Ould Abeid avait un nom qui pour beaucoup auraient pu s’attendre au plus docile des hommes, mais La Reine qui l’a élevé et Le Roi qui l’a élevé lui ont transmis toute la Noblesse que plusieurs personnes auraient du mal à porter.

Les alliances que les Noirs, que ce soit les Bafours, les Maures (Noirs) en 700 lors de la conquête de l’Espagne avec le Général Taharqa , que ce soit durant la période d’islamisation de L’Afrique de L’Ouest avec Samory Toure, ou l’Askia Mohammed, El hadj Omar, s’est soldé par des trahisons des peuples étrangers et seules les tribus Berbères et Arabes en ont profité (l’empire du Mali fut détruit par les Marocains malgré les alliances, les alliances Toucouleurs avec les Beydanes ne servirent ni les peuples noirs du mali, ni ceux du Walo ou du Diery).
Union de Sang Royal.

Comme le disait l’autre : « Celui qui ne connait pas son histoire est condamne a répéter les mêmes erreurs » ; La situation actuelle au Mali ne peut être plus claire, ou des Touaregs se voilent d’Islamisme accompagnes de rebelles importes de Lybie et font une alliance avec des Noirs Maliens pour s’accaparer les Terres). La cause de cette aliénation : Il est important que les Noirs arrêtent de parler de leur sang Arabes, Perse, Yéménite ou autres, Les peuls sont les premiers a dire qu’ils viennent du Yémen, Les Saraxulles noirs comme l’Ebène prétendent avoir des racines Blanche en Syrie, chacun rejette son Ancêtre Originel. Comment serait-il possible dans ces esquives subtiles ou chacun rivalise de crème éclaircissante convaincre le jeunesse qu’il y a un Amour de soi et de son frère Noir, Hardane, Noble, Beau, de sa Sœur Hartani Belle, gracieuse que personne ne veut protéger cette femme Haratine.
Si Biram Ould Dah ould Abeid est la c’est sa Mère qui nous l’a donnée, et c’est son Père qui a veillé sur elle. Ainsi, Les femmes Haratines, Peules, Wolof peuvent nous donner encore beaucoup de Biram, de Taharqa, Hannibal de Barca[1] fussent ils que nous aimions notre famille.

Oui à l’alliance des noirs en Mauritanie, mais la seule alliance valable entre peuples a travers toute l’histoire de l’humanité, l’alliance la plus sacrée est le mariage. C’est au travers de viols perpétrés que les peuples Arabo-berbères ont utilises les enfants métisses pour maintenir leur emprises sur les Noirs. Il faut refuser cette alliance qui ne nous a pas servi, et aujourd’hui encourager les mariages entres Hartani, Peuls, Wolofs, Soninkés ; a ce moment la chaque Haratine dira ce sont mes parents, de même chaque Peuls, Wolofs, Soninkés, Bambaras, Mandings sera solidaire. Mais crier a l’union politique en public et prêcher la division ethnique dans les cours en murmurant c’est lâche et c’est ce qui est un des ingrédients majeurs de la perte de pouvoir des noirs en Mauritanie.

Construction d’une chaine de pouvoir psychologique

Le pouvoir est la somme des relations entre les individus d’une communauté. Les Haratines composent une Grande Majorité de la population Mauritanienne, certains vont jusqu'à avancer le chiffre de 60%, les autres ethnies Noires comptent environ 15 a 20%, il faudrait avoir une lecture des générations précédentes qui voyaient les Haratines uniquement comme une main d’œuvre écervelée. Il y a des intellectuels aussi bien chez les Haratines que dans les autres communautés Africaines, et il faut arrêter de voir double, ou triple, il s’agit d’un seul groupe a couleur de peau Ahardan ou Haratin. La haine, et la division qui a été alimente bien longtemps a conduit les uns et les autres a se battre et a dépenser des moyens et des ressources physiques, financières matérielles a prouver a l’autre qu’on est supérieur, et pendant qu’on se battait cela a permis de maintenir le même pouvoir en place : Soit Autodestruction des noirs au service de la domination Beydane-Esclavagiste, Auto-annihilation pour le maintien du pouvoir Esclavagiste.

Il faut restaurer le subconscient collectif, une fois que le subconscient collectif a vaincu les esclavagistes mentalement. La victoire finale sera accomplie aussi naturellement qu’un battement de cil.

Ceci n’est en aucun cas un appel a indexer une minorité, c’est un appel a réconcilier la communauté Noire en Mauritanie, une fois que Nous serons réconcilier et aurons reconstruit Notre famille Haratines, Soninké, Bambara, Peule, Nous serons en mesure de faire une alliance avec une autre communauté qu’elle soit Beydane ou Arabe ou Berbère. Ca sera une alliance pour le meilleur et non pour le pire comme celle qui existe aujourd’hui entre les Noirs et les Beydanes en Mauritanie.

Aujourd’hui le 25 Mai 2012 Biram Dah Ould Abeid et plusieurs militants d’IRA Mauritanie ainsi que d’autres personnes sont détenus injustement sans aucune justification. Le Monde Observe La Mauritanie et Tous les soutiens convergents vers le Maximum de conscientisation afin de libérer ses personnes dans le calme par voie de dialogue avec la courtoisie qui sied entre hommes et femmes civilisés.

Cependant Nous condamnons et restons ferme sur les exigences de libération de toutes les personnes victimes d’esclavages en Mauritanie et la restitution de leur droit a la propriété terrestre en Mauritanie Terre de leurs Ancêtres.
Aujourd’hui 25 Mai 2012 Nous sommes Tous des Wolofs, des Soninkes, des Bambaras, des Mandings, des Peuls, des Hartani et des Aherdan, et des Maures.

(c) TRAB AL SOUDAN

Free the Mind & The People will be free
One Love.

i[trabsoudan@yahoo.fr

[1] Hannibal de Barca etait un Carthaginois, et les Carthaginois quoiqu’en fasse la récupération des tunisiens etait un Africain qui a combattu Rome et qui est un des plus grands strateges Militaires que le Monde ait connu. Carthages plus exactement Khart Haddas ou on parlait la langue Punic qui est l’Ancetre de la Langue latine. Même apres avoir été battu par Rome suite a une trahison d’un autre Africain, Rome lui a rendu hommage en lui erigeant une statue au centre de Rome. Nous avons toujours été Nobles.]i
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter