Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Simple passe d'armes ou crise diplomatique naissante entre le Maroc et la Mauritanie?


Actu Mauritanie
Lundi 26 Décembre 2016 - 16:56

Vers une crise diplomatie entre le Maroc et la Mauritanie? Lors d'une rencontre tenue récemment avec les syndicalistes de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal Hamid Chabat a déclaré que la Mauritanie était, historiquement, une partie du Maroc. Une déclaration vécue par le voisin du sud comme une atteinte à sa souveraineté.


Dans un communiqué incendiaire, diffusé dimanche 25 décembre, l'Union pour la république (UPR), le parti au pouvoir en Mauritanie, s'attaque en les termes plus vifs à Hamid Chabat et, plus largement, à l'élite politique du Maroc. Le comportement de Hamid Chabat serait, selon l'UPR, symptomatique "de la dégénérescence et de la faillite politique au Maroc", et trahirait "le manque de vision stratégique des élites marocaines".

Pour l'UPR, "parler de la subordination de la Mauritanie au Maroc est une tentative d'exporter les crise et les échecs partisans internes". "Ceux qui sont familiers avec l'histoire savent que nous (les Mauritaniens ndlr) sommes le tout, et eux (les Marocains ndlr) la partie, et que nous sommes les bâtisseurs de Marrakech et les vainqueurs de Sagrajas", lit-on dans le communiqué.

Et l'UPR d'appeler "tous les leaders de l'Istiqlal et les élites du Maroc à présenter des excuses à la population mauritanienne", tout en se réservant "le droit de réponse approprié".

"Destin commun"

"Le fait que la Mauritanie ait été une partie du Maroc a fait l'objet de débats aussi bien au Maroc qu'en Mauritanie, ce qui fait qu'on ne peut considérer l'une ou l'autre version comme une réalité historique. Mais quand le peuple mauritanien frère a choisi de construire un Etat indépendant, l'Istiqlal l'a accepté sans hésitation", a été la réponse du parti dirigé par Hamid Chabat, qui accuse l'UPR d'avoir "sorti les propos du secrétaire général de leur contexte". 

Et l'Istiqlal de fustiger "les dirigeants de l'UPR, influencés par une partie qui pense pouvoir évacuer sa crise interne en mobilisant le sentiment national et en le dirigeant contre le Parti de l'Istiqlal et le Maroc". Pour l'Istiqlal, le communiqué de l'UPR "révèle qu'il est en train de mener les relations de la Mauritanie avec le Maroc à une phase de tensions sévères".

Dans son communiqué, l'Istiqlal réitère sa revendication du "Sahara oriental, de Ceuta et de Melilla et des îles Zaffarines, qui font partie du territoire national et ne peuvent être abandonnées", et affirme qu'il "continuera de croire en l'unité des peuples du Maroc et de la Mauritanie, leur destin commun, et l'importance de l'unité face à des défis communs. Cet esprit ne peut pas être touché par des communiqués improvisés et écrits à la hâte, qui ne tiennent pas compte du présent et de l'avenir".



 

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire