Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégalaise des Eaux : quand le tout financier prend l’eau de toutes parts…


Actualité
Samedi 28 Septembre 2013 - 14:50

«Finagestion : un modèle efficace !» clame le site web du fonds d’investissement ECP, qui contrôle la société Finagestion qui, elle-même, contrôle la Sénégalaise des Eaux (SDE).


Sénégalaise des Eaux : quand le tout financier prend l’eau de toutes parts…
Efficace ? Et pourtant depuis près de deux semaines une grande partie de la ville de Dakar est privée d’eau potable. Le problème vient d’une conduite longue de 250 km qui relie la station de Keur Momar Sarr à Dakar et que les « investisseurs » ne parviennent pas à réparer. Le mécontentement gronde à Dakar, à tel point que le président Macky Sall a du abandonner précipitamment l’Assemblée générale de l’ONU à New-York pour rentrer au pays et enfiler en urgence une combinaison de plombier.
 
Avant 2009, la Sénégalaise des Eaux était dirigée par le groupe Bouygues. Même si la multinationale française avait parfois tendance à faire passer ses marges bénéficiaires avant le développement de l’entreprise, au moins, la SDE était aux mains de professionnels qui connaissaient leur métier, un métier très technique qui nécessite des compétences pointues. Or en 2009, sous l’administration Wade, Bouygues a cédé le contrôle de l’affaire au fonds de private equity Emerging Capital Partners (ECP) dont le cœur de métier ne consiste pas à distribuer de l’eau mais à investir au minimum et à revendre dès que possible avec une plus-value maximum. Aussi, le « partenariat public-privé innovant et efficace entre le gouvernement et la SDE », promis en 2009, tourne aujourd’hui au cauchemar…
 
Résultat, Dakar est privée d’eau. Personne ne sait réparer le réseau et il faut d’urgence chercher une expertise à l’étranger : « Le président de la République est intervenu auprès de son homologue français François Hollande pour l'envoi d'experts chargés d'apporter une assistance technique » a déclaré la Première ministre, Aminata Touré qui hérite d’une situation pour le moins inconfortable. On parle d’une filiale de Veolia environnement qui serait arrivée à la rescousse. « La Chine dépêchera aussi des spécialistes pour trouver la source du problème » assure également la cheffe du gouvernement. En attendant, à cette heure ci, les robinets ne coulent toujours pas dans les foyers de Dakar.
 
Mais attention, ce type de mésaventure n’arrive pas qu’aux autres : Finagestion gère également l’eau dans les principaux centres urbains de Côte d’Ivoire (SODECI), et vient de signer un autre « partenariat innovant » avec Regideso pour s’occuper des canalisations de Kinshasa…

Source : agence ecofin
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires