Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégal : trois députés soupçonnés d’enrichissement illicite privés de leur immunité


International
Vendredi 11 Janvier 2013 - 17:15

L’assemblée nationale sénégalaise a voté jeudi la levée de l’immunité parlementaire des députés Abdoulaye Baldé, El Hadj Ousmane Alioune Ngom et Oumar Sarr. Ces derniers sont soupçonnés de détournements de deniers publics et d’enrichissement illicite sous le régime de l’ex-président Abdoulaye Wade.


Les députés Oumar Sarr, Ousmane Alioune Ngom, Abdoulaye Baldé
Les députés Oumar Sarr, Ousmane Alioune Ngom, Abdoulaye Baldé
Les députés Oumar Sarr, Ousmane Ngom et Abdoulaye Baldé vont devoir rendre des comptes à la justice. La Cour de répression de l’enrichissement illicite, l’Assemblée nationale a voté jeudi la levée de leur immunité parlementaire.

Une décision que ne cautionne pas le président du groupe parlementaire « libéral » Modou Diagne Fada. Il compte saisir leurs avocats dans le but de faire annuler la levée de l’immunité parlementaire des députés. « Ce que nous allons faire, c’est saisir nos avocats pour étudier les différentes violations du règlement intérieur de l’Assemblée nationale et la violation flagrante de l’article 101 de la Constitution. Nous sommes une opposition responsable. Devant la forfaiture, nous pensons que les juridictions compétentes vont relever le défi en disant le droit et seulement le droit, pour annuler toute la procédure qui a abouti à l’installation de la commission ad hoc et la levée de l’immunité parlementaire » a déclaré Modou Diagne Fada.

Le ministre de la Justice ne compte pas reculer

Toutefois la classe politique est divisée sur la question. L’ex parti au pouvoir le (PDS) doute toujours de la compétence du procureur de la Cour de répression l’enrichissement illicite (CREI). C’est ce dernier qui a réclamé la semaine dernière la levée de l’immunité parlementaire d’Oumar Sarr, d’Ousmane Ngom et d’Abdoulaye Baldé.

Selon le ministre de la justice Aminata Touré « la légalité de la Cour de répression de l’enrichissement illicite pour juger les députés Oumar Sarr N°1, Abdoulaye Baldé et El Hadj Ousmane Alioune Ngom, ne souffre d’aucun doute. Nous restons chevillés à l’application stricte des textes de loi ».

Khalil Dieme
Pour afrik.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire