Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégal : le Roi d’Arabie Saoudite cité dans une affaire d’association de malfaiteurs


International
Samedi 25 Mai 2013 - 18:17

Le 31 décembre dernier, un ancien député du parti d’Abdoulaye Wade avait été interpellé à l’aéroport de Dakar. Il avait par devers lui des chèques en provenance d’Arabie Saoudite, dont certains étaient libellés au nom de l’ancien Chef de l’État sénégalais. Pour la première fois depuis son arrestation, le député doit faire face au doyen des juges d’instruction ce jeudi. Et le nom du roi d’Arabie Saoudite ainsi que celui d’Abdoulaye Wade sont attendus pour être au centre des débat.


Sénégal : le Roi d’Arabie Saoudite cité dans une affaire d’association de malfaiteurs

Des chèques d’un montant global de 2,5 milliards (3,8 millions d’euros), c’est ce qui a été trouvé dans les valises d’Alioune Aïdara Sylla, ancien député libéral, par ailleurs proches de l’ex-président de la République du Sénégal.

Abdoulaye Wade et le Roi d’Arabie Saoudite indexés

Deux des chèques en question, apprend-on de La Tribune, avaient été libellés au nom d’Abdoulaye Wade, et émis via une banque installée à Dubaï, référenciée NCB Dubaï. Un premier chèque d’un montant de 3.649.219 dirhams (216 millions FCFA ; 329 mille euros) et un second d’un montant de 13.896.457 dirhams (822 millions FCFA ; 1,25 millions d’euros). Ces deux chèques exclusivement destinés à Me Abdoulaye Wade, provenaient, selon la version d’Alioune Aïdara Sylla, du Roi d’Arabie Saoudite qui les aurait offerts à l’ex-Président sénégalais. Lors de sa première comparution devant le juge, le député libéral aurait contesté, avec la dernière énergie, les termes de son inculpation, au motif que les chèques n’étaient pas retirables au Sénégal, encore moins dans l’espace UEMOA.

Le nom du PM sénégalais soulevé dans l’affaire

Outre le blanchiment d’argent, l’escroquerie portant sur des deniers publics, l’ouverture illégale d’un compte à l’étranger sans autorisation préalable du ministère des finances, Alioune Aïdara Sylla devra répondre du délit d’association de malfaiteurs dans lequel les noms de l’ex-Président du Sénégal et du Roi d’Arabie Saoudite interviennent. Le cas du député libéral avait été aggravé par le délit d’escroquerie portant sur un terrain du domaine national que lui aurait vendu l’État du Sénégal, courant 2007, note La Tribune qui précise que le nom de l’actuel Premier ministre du Sénégal apparaît dans le dossier. En effet, apprend-on que sur les documents de la vente de ce terrain en 2007, le directeur de Cabinet du Premier ministre actuel, Abdoul Mbaye, avait apposé sa signature.

À noter que ce n’est pas la première fois que les chèques en provenance d’Arabie Saoudite font écho au Sénégal. Le président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Niasse, faisait état d’un chèque de 500 millions FCFA (763 mille euros) offert par l’Arabie Saoudite à l’ancien Président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor. Et que ce dernier avait reversé à une Fondation.

Source:Afrik
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire