Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégal : la colère de Macky Sall contre les centrales syndicales


International
Jeudi 2 Mai 2013 - 17:06

Le Président de la République Macky Sall, en recevant les principaux syndicats, hier au palais, n’a rien laissé en rade. Le chef de l’Etat, très en colère contre certaines centrales syndicales en grève, a demandé à ces dernières de revenir à la raison, avant que des sanctions ne tombent. Au sujet de la presse, le Président promet un profond assainissement, surtout dans le secteur de la télévision. Des licences ont été distribuées à tout va, sur des critères partisans.


Sénégal : la colère de Macky Sall contre les centrales syndicales
Depuis 2007, le système éducatif sénégalais est gangréné par des grèves des syndicats d’enseignants mais, le président Macky Sall a juré, hier, qu’avec lui, cela ne se passera pas comme avant. « Il faut que l’Etat augmente les salaires, il faut que l’Etat baisse les impôts et il faut que l’Etat subventionne les denrées de première nécessité. Mais où cet Etat va-t-il prendre cet argent ? Il faut pousser la réflexion plus loin et être raisonnable. Parce que le Sénégal n’a pas de revenu particulièrement élevé. Nous vivons d’impôts et de droits de douanes. On n’a ni or ni diamant donc, il faut que les gens modulent leurs demandes », a précisé le chef de l’Etat qui n’a pas raté les syndicats d’enseignants.

Le regard rivé vers les représentants, Macky Sall lance : « les salariés de l’Etat consomment plus de 40% des ressources publiques et chaque jour, on veut nous remettre des plateformes de revendications, sans se soucier de ce que vont avoir les autres 13. 800 millions de sénégalais qui ont besoin d’être sécurisés par la gendarmerie, la police et l’armée. Et tout cela, ce sont des moyens. Chaque jour, les travailleurs font des préavis d’un an et autres, ce qui est, d’ailleurs, illégal ». Ainsi, demandant aux travailleurs de revoir leurs copies, le Président accusera certains parmi eux de ne pas êtres des patriotes, en faisant référence à ceux qui refusent d’être affectés dans les régions du Sud et de l’Est.

Macky promet d’assainir le milieu de la presse

Dans sa réponse aux réclamations du syndicat des professionnels de l’information et de la communication (Synpic), le Président n’a pas été tendre avec les journalistes et les promoteurs des organes de presse. Se muant en pédagogue du journalisme, Sall de décrier que « pour des raisons politiques, des journalistes, sous la coupole de leur promoteur, s’attaquent à des adversaires politiques ». « Je vais remettre de l’ordre, dans la distribution des licences que mes prédécesseurs octroyaient aux politiques et à certains hommes d’affaires. Pourquoi donner à n’importe qui une fréquence de télévision ? On va réglementer tout cela », a-t-il ajouté sous les applaudissements de ses ministres.

Le cas de la Senelec a été évoqué où des centaines de milliards ont été engloutis, sans résultat efficient. Le Président, en homme du sérail, chiffre à l’appui, a dressé un bilan illustratif. « 150 milliards en compensations tarifaires, plus de 35 milliards de tva, la Sar bouffe plus de 40 milliards de nos francs, chaque année », dira Macky Sall, selon qui, il n’est pas question que les administrateurs de la Senelec ne payent pas l’électricité.

Source:[Afrik]urlblank:Afrik.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire