Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégal : Macky Sall choie ses directeurs généraux


International
Lundi 6 Mai 2013 - 23:28

La gouvernance sobre et vertueuse et le souci de l’amélioration du quotidien des couches sociales les plus démunies, dont parle le président de la République du Sénégal, Macky Sall, ne semblent que de nom. En effet, l’on apprend que son Excellence Macky Sall rémunère largement ses Directeurs généraux, dont certains toucheraient jusqu’à 81 millions FCFA l’année, soit 123.000 euros.


Sénégal : Macky Sall choie ses directeurs généraux

Les Sénégalais les plus démunis ne sont pas au bout de leur peine. Pour cause, le nouveau Président élu ne semble préoccupé que par les requêtes des « riches ». Ainsi l’on apprend que le Président Macky Sall, qui prône la gouvernance sobre et vertueuse, a gâté les Directeurs généraux qu’il a nommés et qui sont en grande partie, des militants de sa coalition Benno Bokk Yakkaar. Des salaires faramineux validés à travers le décret n°2012-1314.

Les DG de l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie du Sénégal (ANSDS), de l’Agence des Aéroports du Sénégal (ADS), de l’Agence de l’Informatique de l’État (ADIE), d’AGEROUTE, de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM), de l’Agence de Régulation des Postes et Télécommunications (ARTP), de l’Agence de la Gestion du Patrimoine bâti de l’État, qui touchent chacun un salaire de 5 millions FCFA (7630 euros) et une prime annuelle de 21 millions FCFA (32.000 euros).

Ce n’est pas tout puisque les PCA de ces mêmes agences se retrouvent chacun avec des indemnités de 2 millions FCFA par mois, soit 3.053 euros). Les DG de la seconde catégorie touchent chacun 4 millions FCFA par mois (6.106 euros) avec une indemnité annuelle de 16,8 millions FCFA (25.648 euros). Dans la troisième catégorie, chaque DG touche 3 millions FCFA (4.580 euros) plus une prime annuelle de 12,6 millions FCFA (19.236 euros).

Déjà, les populations, qui tardent à voir la baisse effective des prix des denrées de première nécessité, se plaignent du fait que la seule taxe jusqu’ici supprimée par le nouveau régime reste la vignette (taxe annuelle sur les véhicules), et ont du mal à digérer le fait que des véhicules d’une valeur unitaire de presque 30 millions FCFA (46 000 euros) soient attribués à chaque député en sus de la prime individuelle de logement de 150 000 FCFA (229 euros). Voilà qu’elles doivent avaler une pilule plus qu’amère. Celle de se mettre face à l’évidence : un butin de la République partagé entre Députés, ministres et DG de sociétés. Le véritable Yonou Yokkuté (voie du progrès) dont prônait Macky Sall en marche.

Source:[Afrik]urlblank:Afrik.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire