Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégal : Les disciples du marabout ne sont pas des saints


Lu sur le web
Lundi 22 Octobre 2012 - 16:30

Manifestations de colère dans les rues de Dakar. Les disciples du marabout Cheikh Béthio Thioune sèment la zizanie dans la capitale du Sénégal.


Des disciples de Cheikh Béthio Thioune le jour du second tour de la présidentielle sénégalaise à Dakar, le 25 mars 2012. AFPPHOTO/SEYLLOU
Des disciples de Cheikh Béthio Thioune le jour du second tour de la présidentielle sénégalaise à Dakar, le 25 mars 2012. AFPPHOTO/SEYLLOU
La raison: ils sont interdits de visite à la prison centrale de Dakar, où le guide religieux musulman Cheikh Béthio Thioune a été transféré. Le marabout Cheikh Béthio Thioune avait été écroué en avril dernier pour homicide involontaire, recels de cadavres et inhumation sans autorisation.

Les disciples protestent contre les conditions de transfèrement de leur guide qu'ils jugent illégales et pas assez adaptées à l’état de santé du marabout, qui serait précaire.

Le 19 octobre dernier, les disciples de Béthio Thioune, communément appelé thiantacounes, sont venus en masse devant la maison d’arrêt et de correction de Dakar (Rebeuss) pour exiger la libération du guide. De violents affrontements s’en sont suivis entre les forces de l’ordre et les jeunes fidèles. Neuf bus de la société de transport public Dakar Dem Dikk ont été brûlés par les manifestants.

Ce 22 octobre, la tension est montée d’un cran.

C’est dans la matinée, que les thiantacounes ont pris d’assaut la ville, assiégeant le rond-point Sandaga, une des artères principales du centre-ville, apprend-on sur l'APS. Les manifestants n’ont rien laissé sur le passage. Ils ont mis à sac des banques, et ont cassé plusieurs véhicules stationnés au ministère de l’Intérieur et sur l’avenue de la Place de l’Indépendance. Les vitrines de plusieurs commerces ont été également brisées.

Selon plusieurs témoignages recueillis sur place, les manifestants ont commencé à s'en prendre aux biens publics et privés, après avoir été interdits de stationner aux abords de la Maison d’arrêt et de correction de Dakar.

Le calme est revenu en fin de matinée après l’intervention de la Brigade d’intervention polyvalente (BIP). L’Agence de presse sénégalaise rapporte que les éléments de la BIP étaient à bord d’un véhicule blindé, faisant usage surtout de gaz lacrymogènes et de balles à blanc pour disperser la foule.

Pourchassés par la police, les jeunes se sont retranchés, renversant sur leur passage plusieurs décharges d’ordures et saccageant les étals de bouchers.

Aminata Touré, ministre sénégalaise de la Justice, a tenu à rappeler à travers un communiqué de presse que Cheikh Béthio Thioune ne saurait bénéficier d’un traitement spécial, reprend Senxibar.

Il est comme tous les autres détenus a rappelé la ministre qui déclare: «les faits qui l’impliquent ne sauraient faire l’objet de traitement particulier».

Lu sur APS, Senxibar
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires