Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégal : Le président Alassane Ouattara raisonne Maître Abdoulaye Wade


International
Mercredi 14 Novembre 2012 - 13:15

La bulle s’est vite dégonflée. Le feuilleton politico-judiciaire entre les présidents sénégalais Abdoulaye Wade et Macky Sall, semble s'estomper. Après la vive polémique soulevée par l'ex président de rappliquer illico presto à Dakar ce 16 novembre 2012 pour soutenir son fils Karim Wade, auditionné dans le cadre d'accusation d'enrichissement illicite, Wade, avocat de formation, a finalement décidé de surseoir à cette visite.


Alassane Ouattara et l'ancien président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, en février 2012
Alassane Ouattara et l'ancien président sénégalais, Me Abdoulaye Wade, en février 2012
A travers un communiqué de presse, son porte-parole, Me Ousmane Ngom, ancien ministre de l’Intérieur, souligne que la visite a été reportée à une date ultérieure sur demande du président ivoirien Alassane Ouattara.

A la suite d’un entretien téléphonique, avec Alassane Ouattara,

«Le président Wade a expliqué qu’il souhaitait que Ouattara continuât sa mission de bons offices dans ses relations avec son successeur Macky Sall», explique le document qui a été diffusé dans la soirée du 13 novembre 2012.

Abdoulaye Wade était annoncé à Dakar, ce 16 novembre 2012 à partir de 10 heures GMT, pour informer l’opinion de «l’agression» dont est victime son entourage en allusion aux enquêtes ouvertes dans le cadre de la traque des biens mal acquis.

Depuis que la traque des biens mal acquis a été lancée le 8 novembre 2012 par le procureur de la Cour de l’enrichissement illicite (Crei) visant les anciens dignitaires du régime libéral dont le fils de l’ex-président, Karim, les libéraux du Parti démocratique sénégalais (Pds), le parti de Wade, sont en ordre de bataille. Ils jugent la loi sur l’enrichissement illicite «anticonstitutionnelle».

Le coordonnateur national du PDS, Oumar Sarr a invité ses partisans «à garder la vigilance et à laver l’affront» des accusations de malversations financières portées contre l’ancien régime libéral. Il a appelé ses camarades de parti à se «préparer à la bataille».

Dans le cadre de ses enquêtes, Karim Wade, ancien ministre, sera auditionné ce 15 novembre 2012 par la gendarmerie nationale.

bLu sur [APS
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire