Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégal : Le Premier ministre passe son «grand oral» devant le Parlement


International
Mardi 11 Septembre 2012 - 09:15

Le Premier ministre sénégalais Abdoul Mbaye a présenté sa déclaration de politique générale, hier lundi 10 septembre, devant l’Assemblée nationale, cinq mois après sa nomination à la tête du gouvernement sénégalais. C’était donc le « grand oral » : protection, transparence et efficience, tels sont les trois axes du programme que le Premier ministre a exposé aux 150 députés sénégalais. Une déclaration suivie d’une vigoureuse série de questions-réponses avec les élus.


Abdoul Mbaye, le Premier ministre sénégalais, se prépare à présenter sa déclaration de politique générale devant l'Assemblée nationale le 10 septembre 2012. AFP PHOTO / SEYLLOU
Abdoul Mbaye, le Premier ministre sénégalais, se prépare à présenter sa déclaration de politique générale devant l'Assemblée nationale le 10 septembre 2012. AFP PHOTO / SEYLLOU
Les premiers à critiquer ont été les députés de l’opposition mais ceux de la majorité présidentielle ne se sont pas contentés de saluer « un programme brillant et pertinent ».

Pour Mamadou Lamine Diallo, du mouvement Tekki, « maintenant il reste le défi de la mise en œuvre. Vous avez parlé de priorités, de sur priorités, d’extrêmes priorités, de super priorités, de premières priorités. Il faut clarifier cela, qu’on sache exactement comment tout cela va se mettre ensemble avec évidemment les ressources ».

Les députés ont beaucoup insisté sur les questions de bonne gouvernance à l’instar de Kati Cissé Wone de la société civile, très engagée dans la contestation anti Wade : « Rassurez-nous une fois de plus que ces audits seront menés à leur terme, que ceux qui seront tenus responsables seront sanctionnés. Il ne s’agit pas d’une chasse aux sorcières mais il faut que le droit soit dit ».

Des députés incisifs, donc, comme Ibrahima Baba Sall, lui aussi de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY), qui soutient le nouveau président sénégalais Macky Sall : « Ce que vous faites, c’est cela que vous devrez faire. Les Sénégalais ont besoin de savoir où sont passés nos sous. Et l’argent que l’on dit souvent très important est placé dans des banques à l’étranger. Cet argent-là, il faut que le gouvernement comprenne que c’est l’une des missions essentielles. Il faut que cet argent revienne ».

Réponse apaisée du Premier ministre Abdoul Mbaye : « Vous avez rappelé la formule : "les Sénégalais sont fatigués", formule qui datait de 1981. C’est vrai, ils le sont encore. Nous partons d’un état des lieux. Nous ne sommes pas là pour nous. Nous avons une mission : améliorer le vécu quotidien des Sénégalais ».

Source : rfi
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire