Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sénégal : Après le rejet de l'appel de Cheikh Béthioune, obscurantisme religieux et médiocrité d'état


Tribunes
Mercredi 24 Octobre 2012 - 13:00

Il m'est impossible en tant que musulman rationnel, de comprendre des individus, des milliers d'individus, de surcroît se définissant tels que des musulmans, encore plus se disant Mourides, donc soufis, saccagent, détruisent des bien publics et privés, pour demander la libération d' une personne dont les charges qui pèsent sur elle sont d'une rare gravité.


L'ignorance est le moteur de ces groupuscules

Autres articles
Manifestation des disciple de la secte de Cheikh Bethio Thioune à Dakar, mardi 23 octobre 2012
Manifestation des disciple de la secte de Cheikh Bethio Thioune à Dakar, mardi 23 octobre 2012
Combien parmi ces dizaines de milliers d'individus connaissent ou ont même lu une seule fois réellement un poème de Serigne Touba? Ils sont très peu probablement.

Combien de fois, dans ses poèmes, Serigne Touba définit-il les comportements et les attitudes d'un vrai guide religieux (on parle plutôt de maître spirituel dans le soufisme) ?

Je me rappelle de ce grand soufi qui disait à propos de son maître spirituel que si un seul jour il le voyait déroger à une règle de la charia, il l'abandonnerait le jour-même ! :

- Il ne doit y avoir aucune superstition entre un disciple et son maître spirituel, qui doit être un rapport direct entre le connaissant (le maître) et le chercheur de connaissances (le disciple). Comme le prophète (PSL) et ses compagnons.

- Il n'existe pas de promesse d'une vie meilleure dans l'Islam; sache que celui qui te le promet n'a qu'un seul but : t'exploiter.

- La connaissance de la charia et son application, la connaissance profonde des secrets divins (haqiqa) sont les deux critères fondamentaux pour se prétendre maître soufi, et non des propos du type "je suis celui là", ou "celui là m'a dit un jour que je suis tel". Un héritier du secret de Serigne Touba ne saurait avoir des disciples d'une rare pauvreté spirituelle.

Nous assistons ici aux conséquences d'un laxisme et d'une tolérance aveugle de la part des autorités Étatiques, davantage accentuées sous le règne d'Abdoulaye Wade, vis-à-vis d'un bon nombre de guides religieux, qui sous la complicité silencieuse de ces gouvernements (pour des questions uniquement électoralistes) profitent sans scrupules de leur nom de famille ou de leur proximité à un moment donné d'un homme de Dieu, pour exploiter la naïveté et l'espoir de pauvres gens dans le but de s'enrichir.

La médiocrité du ministre de l'intérieur

J''ai failli pleurer quand j'ai entendu le ministre de l'interieur Mbaye Ndiaye, la une mine triste, demander de l'aide à la société civile et SUPPLIER des délinquants d'arrêter de saccager les biens privés. Je me demande dans quel pays on vit...

Mise à jour mercredi 24 octobre 2012 : * Dakar connait actuellement un renforcement de sécurité sans précédent suite à ces manifestations violentes qui ont causé la destruction de 134 véhicules qui étaient stationnées dans les plus grandes artères de la ville, et de 4 bus de transports en commun. Les autorités sénégalaises ont procédé à l’arrestation de quelque 54 personnes parmi les partisans de Cheikh Béthion Thioune suite à ces scènes de violence. Le gouvernement sénégalais a accusé, de manière indirecte, le PDS (parti démocratique sénégalais) d’être derrière les scènes de violence qui ont secoué la capitale Dakar hier lundi et menées par des manifestants en colère demandant la libération de Cheikh Béthio Thioune détenu en prison depuis avril dernier au motif qu’il est impliqué dans la mort encore non élucidée de deux de ses disciples.
Dans le même ordre d’idée, Sérigne M’baye Thiam, porte-parole officielle du gouvernement sénégalais, avait déclaré que « des groupes de personnes appuyés par des individus travaillant dans l’ombre, ont nuit gravement à l’ordre public », précisant que « des appels à la violence ont été lancé au cours d’une conférence de presse organisée par un parti politique ».
Auparavant, Omar Sall, Coordinateur national du PDS (parti de Me Wade) avait déclaré, dans une conférence de presse, tenue vendredi dernier, qu’il allait soutenir les partisans de Cheikh Béthio Thione et que les libéraux sont avec ce chef religieux qui les a appuyer lors de l’élection de 2012.
A signaler que le chef religieux a été arrêté en avril dernier au motif qu’il est impliqué dans la mort dans des circonstances mystérieuses de deux de ses disciples. Les manifestations d’aujourd’hui visent à mettre la pression sur les autorités sénégalaises pour le libérer.


N'Diaye Birame
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter