Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sciences: Le pouvoir caché du Soleil


Lu sur le web
Vendredi 25 Novembre 2011 - 10:36

Aucun phénomène astronomique n’a été étudié plus attentivement que les éruptions solaires, les gigantesques flamboiements sur le Soleil, capables d’affecter le climat de la Terre et même de perturber les réseaux électriques. Un nouveau rapport de la NASA a révélé que, comme les séismes, les éruptions solaires ont souvent des répliques. Et qui plus est, ces répliques peuvent émettre des salves de rayons ultraviolets plus puissantes que l'éruption initiale. Combinez cette nouvelle découverte avec le lien récemment observé entre les fluctuations du niveau des ultraviolets et El Niño, et la relation entre Soleil et climat s’annonce plus forte que jamais.


On pense qu’une phase de réplique retardée se produit quand les boucles magnétiques des taches solaires se reforment
On pense qu’une phase de réplique retardée se produit quand les boucles magnétiques des taches solaires se reforment
Dans un rapport publié dans The Astrophysical Journal, des scientifiques de la NASA ont rapporté que les éruptions solaires libèrent bien plus d'énergie qu'on ne le pensait. Environ 90 minutes après l’apaisement de son flamboiement, près d’une éruption sur sept connaît une «réplique». "Nous l’appelons "phase éruptive retardée", » explique Thomas N. Woods, l’un des physiciens de l'université du Colorado et auteur principal. «L'énergie de la phase retardée peut dépasser celle de l’éruption primaire de pas moins qu’un facteur de quatre».

Le Solar Dynamics Observatory (SDO) fut la première mission lancée dans le cadre du Living With a Star (LWS) de la NASA, un programme conçu pour comprendre les causes de la variabilité solaire et ses effets sur Terre. Le SDO a été en mesure de faire la découverte du fait de sa capacité unique à surveiller en haute résolution, près de 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, la production d’ultraviolets extrêmes du Soleil. Grâce à ces observations détaillées et plus précises, les scientifiques commencent à reconstituer une image plus complète de l'activité éruptive du Soleil. On pense qu’une phase de réplique retardée se produit quand les boucles magnétiques des taches solaires se reforment. Un diagramme préparé par Rachel Hock, membre de l'équipe de l'université du Colorado, montre comment ça se passe (c-f photo).

Des scientifiques ont longtemps soupçonné qu’il se pourrait que des modifications du rendement solaire déclenchèrent le Petit Âge Glaciaire qui envahit l'Europe il y a plusieurs siècles, ainsi que les sécheresses qui firent tomber les dynasties chinoises. Bien que l’éclairement énergétique solaire total ne varie que de 0,1 pour cent dans le cours normal du cycle solaire de 11 ans, l'intensité de la lumière ultraviolette varie dans des proportions vachement plus grandes. Selon Judith Lean, une physicienne spécialiste du Soleil au Naval Research Laboratory de Washington, il est possible que des configurations de longue durée, à l’œuvre pendant des centaines ou des milliers d'années, sont capables de provoquer des oscillations encore plus prononcées dans l’éclairement énergétique solaire (voir « Scientists Discover The Sun Does Affect Earth's Climate » [Des scientifiques découvrent que le Soleil affecte le climat de la Terre] *).
[* Ndt : Les paysans et les moineaux l’ont toujours su, mais ça ne compte pas puisqu’ils vivent en plein air et ne sont pas instruits. Les scientifiques, eux, comme les ministres et les économistes, sont élevés hors sol et vivent sous les néons. C’est pourquoi il faut saluer l’exploit d’une « découverte » de ce tonneau.]

L'action ionisante des rayons ultraviolets extrêmes est capable de réfracter les signaux radio, de perturber le fonctionnement normal du GPS et de provoquer des pannes électriques
L'action ionisante des rayons ultraviolets extrêmes est capable de réfracter les signaux radio, de perturber le fonctionnement normal du GPS et de provoquer des pannes électriques
« Nous venons d'apprendre que certaines éruptions sont plusieurs fois plus puissantes que nous l’estimions auparavant, » dit Woods, qui a dirigé l'équipe de recherche. « Les éruptions solaires étaient déjà les explosions les plus importantes dans le Système solaire – et cette découverte les rend encore plus remarquables. »

Associez ces trouvailles à la dernière étude de longue durée de la NASA, qui s’est aperçue que la haute atmosphère terrestre renvoie dans l'espace plus d'énergie qu'on ne le pensait, et il devient terriblement évident qu'aucun modèle climatique actuel ne peut être correct. Personne ne conteste le fait que l'énergie du Soleil actionne le système climatique terrestre. Si vous ne connaissez pas la quantité d'énergie entrante et son pourcentage absorbé et réfléchi, vous ne pouvez nullement espérer modéliser correctement le climat terrestre. Pour les modélisations climatiques existantes, la plaisanterie est terminée.

La variation climatique n'est pas le seul effet de la fluctuation des ultraviolets. Quand l'atmosphère de notre planète est chauffée par le rayonnement ultraviolet extrême, sa dilatation accélère le déclin des satellites en orbite basse. Par ailleurs, l'action ionisante des rayons ultraviolets extrêmes est capable de réfracter les signaux radio, de perturber le fonctionnement normal du GPS et de provoquer des pannes électriques. Tel est le pouvoir de notre étoile locale à influencer les choses ici, sur Terre.

Malgré tout ça, il y en toujours qui préfèrent croire que de minuscules modifications du pourcentage d'un gaz à l’état de trace dans l'atmosphère régulent le climat terrestre. Ce nouveau rapport de la NASA est une autre mauvaise nouvelle pour les groupies de Gaz Carbonique, le Soleil est bigrement plus puissant qu'on ne le pensait. Et contrairement aux hypothétiques rétroactions vaseuses, nécessaires pour amplifier l'impact marginal du dioxyde de carbone, les mécanismes grâce auxquels le rayonnement ultraviolet affecte le climat reposent sur la physique concrète et l'observation empirique. Je te l’ai déjà dit : S’agissant de changement climatique, c'est le Soleil, bourrique !

Source: theresilientearth.com/?q=content/suns-hidden-power
Traduction: copyleft de Pétrus Lombard
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires