Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sciences : Des conservateurs américains nient la relativité d’Einstein


Lu sur le web
Jeudi 4 Avril 2013 - 15:42

De la part des ultra-conservateurs américains, on croyait avoir tout entendu en matière d'attaques anti-science, notamment au cours de l'année électorale 2012 : offensive créationniste contre l'évolution darwinienne et son enseignement dans les écoles, négation du réchauffement climatique menant à des absurdités comme la volonté de légiférer pour obliger les chercheurs à estimer l'élévation future du niveau des océans à partir de formules décidées par les responsables politiques, remise en cause par le sénateur de Floride Marco Rubio de l'âge de la Terre établi par la science, campagnes anti-vaccination... C'était déjà beaucoup. Mais le tableau n'était en réalité pas complet. J'ai en effet, grâce à un internaute anonyme que je remercie ici, découvert que certains conservateurs américains s'en prenaient aussi à la théorie de la relativité sur le site Conservapedia.


Sciences : Des conservateurs américains nient la relativité d’Einstein
Autres articles
Avant d'aller plus loin, il faut décrire un peu le projet Conservapedia. Il a été lancé en novembre 2006 par le juriste Andrew Schlafly, très engagé à droite sur la défense des valeurs traditionnelles chrétiennes et dans des domaines comme le créationnisme ou le mouvement anti-avortement. L'histoire raconte que c'est en s'apercevant que les modifications qu'il faisait dans Wikipedia au sujet du débat sur l'introduction du créationnisme dans l'enseignement étaient, pour des raisons de neutralité, systématiquement effacées par les modérateurs de l'encyclopédie en ligne que M. Schlafly a eu l'idée de créer sa propre version de Wikipedia, dans laquelle il pourrait défendre ses valeurs sans craindre la "censure". Le site est très clairement sur une ligne ultra-conservatrice et religieuse. De ce point de vue, il n'est guère étonnant de le voir s'attaquer à l'évolution darwinienne, laquelle, n'étant pas jugée compatible avec la Bible, est devenue la cible scientifique favorite des fondamentalistes chrétiens (et aussi de certains musulmans comme on a pu le voir en Turquie)... On ne sera pas plus surpris d'apprendre que l'entrée sur l'avortement fait partie des plus consultées ni de savoir que le site colporte des contre-vérités à ce sujet comme le pseudo-lien entre avortement et cancer du sein, ce afin de dissuader les femmes d'avoir recours à l'IVG.

En revanche, il est plus curieux de trouver une agressivité non dissimulée envers la relativité.
Visiblement, son tort est, je cite, d'être "fortement promue par des gens de gauche qui aiment son soutien au relativisme moral et sa tendance à induire les gens en erreur sur leur façon de voir le monde" (car il n'y a apparemment qu'une seule bonne façon de voir le monde). Autre argument : "pratiquement aucun de ceux à qui on enseigne la relativité et qui y croient ne continue de lire la Bible"... Dans les faits, l'entrée sur Albert Einstein dans Conservapedia fait passer le savant pour un plagiaire, un simple contributeur à la théorie de la relativité restreinte (qu'il aurait "pompée" dans les travaux de Lorentz et Poincaré) et à celle de la relativité générale, ce qui est encore plus grotesque. Quant à l'entrée sur la relativité, elle consacre deux de ses parties à assurer que la théorie manque de confirmations alors même que le premier souci d'Einstein avait été de la tester en expliquant le phénomène, incompréhensible jusqu'alors, de la précession du périhélie de Mercure. De nombreuses mesures ont aussi amplement démontré que, comme prévu par la théorie, la masse des étoiles déformait l'espace-temps et pouvait dévier la trajectoire des rayons lumineux venant d'astres situés derrière elles. Conservapedia affirme également que le GPS ne prend pas en compte les effets relativistes, ce qui est un mensonge éhonté.

Mais la palme du négationnisme scientifique doit être réservée à une page faisant la liste des 48 (pas moins...) preuves que la relativité est fausse. Autant dire que c'est 47 de trop : si une seule était avérée, la théorie aurait été abandonnée (ou amendée) et il y a fort à parier que les médias en aurait fait leurs choux gras comme lorsqu'on a prématurément annoncé avoir mesuré des neutrinos plus rapides que la lumière... Cette fausse information figure d'ailleurs dans la liste des 48 alors qu'il a été assez vite établi que l'effet supraluminique était dû... à un problème de branchement informatique. De la même manière, Conservapedia prend comme argument la fameuse anomalie Pioneer, force mystérieuse qui freinait les sondes du même nom dans l'espace, et dont on a fini par comprendre l'origine en 2012 : les moteurs, en émettant des photons qui allaient frapper l'antenne des sondes, étaient la source même de leur ralentissement. Rien dans cette histoire ne prend la relativité en défaut.

Plusieurs de ces 48 pseudo-preuves n'ont pas de lien direct avec la relativité et elles montrent surtout que ceux qui les ont rassemblées – lesquels semblent vouloir se contenter de la théorie newtonienne de la gravitation – ne comprennent pas grand chose au sujet. Un constat que confirme l'examen de leurs sources. Pour ces 48 contre-exemples, on compte seulement 30 références et parmi ces 30 références, une seule est un article publié dans une revue scientifique à comité de lecture (les autres proviennent de magazines, de sites Internet, voire de forums en ligne...). Pour la petite histoire, il s'agit d'une lettre d'une page parue dans Nature en 1970... et qui ne réfute pas la relativité.

Pour terminer
, je tiens à attirer l'attention sur le fait que, dans cette longue liste d'arguments exposés à tort et à travers, figurent deux "preuves" d'un genre très particulier puisqu'il s'agit de citations de la Bible. La première se rapporte à la création du ciel dans la Genèse, vue comme la preuve de l'existence de l'éther, cette substance censée remplir l'espace qui a été une des principales victimes de la relativité. La seconde citation est tirée des Evangiles selon Jean et Matthieu, lorsque Jésus guérit le fils d'un fonctionnaire du roi. Se produisant instantanément et à distance, donc plus vite que la lumière, cette guérison miraculeuse prouverait que la théorie de la relativité est fausse... si l'on pouvait démontrer que les miracles divins doivent se conformer aux lois de la physique.

A priori, on pourrait se dire qu'il vaut mieux en rire qu'en pleurer. Ce serait oublier que ce site Internet est le reflet d'une frange non négligeable de la population de la première puissance mondiale. En plus de vouloir maintenir la science entre les bornes de la religion, Conservapedia tente de transmettre, sous le couvert d'une approche encyclopédique, un certain nombre de contre-vérités inquiétantes à un public qui, parfois, cherche simplement des réponses à ses questions. Ce public d'internautes n'est pas forcément armé pour faire face aux mensonges de la propagande élaborée par des fondamentalistes chrétiens, lesquels ont mis au point, notamment au sujet du créationnisme, une stratégie habile faisant semblant de combattre la science avec ses propres armes. Sur sa page d'accueil, Conservapedia revendique plus de 450 millions de pages vues.

Pierre Barthélémy
Lu sur passeurdesciences.blog.lemonde.fr
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires