Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sassou NGuesso chez Hollande : une visite qui ne pouvait pas plus mal tomber !


International
Lundi 8 Avril 2013 - 17:00

Le dictateur congolais, connu pourtant pour sa baraka, arrive ce lundi à l’Elysée comme un cheveu qui tombe dans le potage… La soupière pourrait être d’époque et en argent massif, il n’en demeurera pas moins, que ce visiteur, dictateur, corrompu, corrupteur et kleptocrate ne sera sûrement pas le bienvenu en pleine affaire Cahuzac ! Le moins que l’on puisse dire c’est que les sourires seront crispés à l’Elysée, au Quai d’Orsay et Manuel Valls fera tout pour se porter malade…


Sassou NGuesso chez Hollande : une visite qui ne pouvait pas plus mal tomber !
C’est à croire que tous les fétiches, féticheurs et marabouts locaux ou importés, ont foiré à Brazzaville… ! Jean-Dominique, en premier, se serait embrouillé les osselets et les grigris. Il aurait confondu la poudre d’os d’albinos avec celle d’une phalange de l’auriculaire droit de Savorgnan de Brazza un jour de coupure de courant au Mausolée dédié à ce dernier. Cette confusion dans la composition de l’infusion ne pouvait provoquer qu’un effet contraire. C’est pour cela, que lundi 8 avril à 10 heures, toutes les conditions seront réunies pour que le Président Hollande fasse la gueule ! La belle, la vraie : celle des grands jours !

Intérieurement, il se dira : « Bordel de merde, en pleine affaire Cahuzac, me voilà obligé de serrer la main du Grand Maître de tous les Cahuzac de la terre ! Jérôme (Cahuzac) est un ange à côté de ce Diable de Sassou ! » Une fois la séance photo, on ne peut plus diplomatiquement courte, sera passée, Hollande n’aura qu’une seule idée en tête : faire dégager au plus vite l’encombrant, l’inopportun et le malvenu Denis Sassou NGuesso. Ensuite désinfection et passage obligatoire de l’exorciste officiel de l’Elysée aidé de marabouts maliens (ils le doivent bien à Hollande) au cas où Jean Dominique, encore lui, aurait laissé tomber de la poudre d’os d’albinos dans les couloirs de la Présidence de la République.

La « Pravda de Brazzaville », sous la plume mercenaire du flagorneur en chef si prompt à donner des leçons, voire à insulter son pays d’origine lorsqu’il maltraite à juste titre son bourreau de patron, se garde bien d’évoquer le cas Cahuzac… Un sérieux « casCa-husac » pour tous !

Selon le Monde d’aujourd’hui, cette affaire est « l’un des pires scandales dans l’histoire moderne de la France… » et le quotidien de Brazzaville voué à la propagande du dictateur n’y consacre pas une ligne. Voilà donc à quel niveau se situe l’information dans cette république émergente dont on ne cesse de nous rebattre les oreilles.

Ce mercenaire qui se vantait d’être un conseiller très écouté de son Dictateur et maître, serait bien inspiré de lui souffler l’idée d’annuler in-extremis ce voyage… Hollande lui en serait reconnaissant, très reconnaissant… ! Au lieu d’en ajouter à la crise politique ambiante, Sassou tirerait Hollande d’embarras, il n’en sera que mieux reçu la prochaine fois… (Peut-être ?

Sassou représente aujourd’hui tout ce que Hollande déteste ! Avant tout l’immoralité ! Mais aussi les vols, les détournements, la corruption, l’enrichissement personnel, les crimes contre sa propre population, les paradis fiscaux, l’oligarchie, la kleptocratie… etc. car la liste est longue !

Une partie de l’argent, que Jérôme Cahuzac avait planqué en Suisse, avait été honnêtement gagné alors qu’il était chirurgien ; mais pas déclaré aux impôts ! L’argent des gens du pouvoir congolais n’a pas été gagné, il a été volé ! Volé au Trésor ! Volé à la SNPC ! Volé aux Grands Travaux ! Volé en complicité avec les pétroliers et les banques qui opèrent au Congo !

Les biens mal acquis sont une goutte d’eau dans l’océan des détournements de ce clan de criminels. Cahuzac, ministre de la République du Congo, n’ aurait pas eu une seule ligne écrite à propos de ses comptes en Suisse ou à Singapour. Cinq cent mille euros, pour les voleurs congolais qui gouvernent le pseudo Etat congolais, c’est une misère.

Tenez c’est cinq ou six mois de chemises sur mesure achetées Avenue Victor Hugo à Paris par le fiston, Denis Christel . Trois chemises par jour à 700 ou 1000 euros la pièce. Et vous savez quoi ? Il ne les remet plus jamais… !!!! Des chemises jetables, comme des kleenex !

Sassou s’apprête à arriver au pire moment en France, dans un pays tourné vers les sacrifices et l’effort, en pleine crise politique. Il symbolise tout ce que les Français détestent. Nul ne peut prédire quel sera le retour de bâton et l’exploitation qui pourrait être faite de sa présence sur le sol français.

Les seuls alliés, sur lesquels il pourra compter, seront quelques barons de la Françafrique pour neutraliser les effets contraires et les membres de la diaspora con-golaise en France ; l’opposition-zoba, la plus bête au monde… !

Source: [Afrik]urlblank:Afrik.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire