Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sarkozy financé par Kadhafi en 2007 : Médiapart refuse de répondre à la police


Actualité
Samedi 19 Mai 2012 - 02:33

Edwy Plenel, le directeur de publication de Médiapart, a refusé de répondre aux questions des policiers chargés de l’enquête suite à la plainte déposée par Nicolas Sarkozy contre son journal qui l’avait accusé d’avoir bénéficié du soutien de Mouammar Kadhafi pour financer sa campagne en 2007.


Sarkozy financé par Kadhafi en 2007 : Médiapart refuse de répondre à la police
Médiapart reste sur ses positions. A l’issue de son audition dans le 13e arrondissement de Paris, Edwy Plenel, directeur de publication du journal en ligne, a indiqué avoir refusé de répondre ce vendredi aux questions des policiers chargé de l’enquête après la plainte déposée par Nicolas Sarkozy contre son site. Médiapart avait publié le 28 avril une note dans laquelle Mouammar Kadhafi, le défunt leader libyen, indiquait son intention de financer sa campagne en 2007, rapporte Le Monde. « Comme annoncé, j’ai remis l’ensemble des pièces qui témoignent du sérieux, de la rigueur, de la bonne foi de notre enquête », a déclaré Edwy Plenel. « Cette enquête préliminaire pour faux et usage de faux est attentatoire au droit de la presse qui protège une liberté fondamentale des citoyens, qui est le droit de savoir. J’ai donc refusé de répondre aux questions », a-t-il ajouté.

Les liens entre Sarkozy et le régime libyen dénoncés

Nicolas Sarkozy avait réfuté ses accusations deux jours après la publication de la note et décidé de porter plainte pour « faux et usages de faux » contre le journal en ligne. « Ce document est un faux, les deux personnes en Libye qui étaient sensées avoir envoyé ce document et le recevoir l’ont démenti », avait-t-il déclaré sur France 2. « Vous croyez vraiment qu’avec ce que j’ai fait à M. Kadhafi, il m’a fait un virement ? Pourquoi pas un chèque endossé ? ».

Les deux personnes en question qu’évoquent Nicolas Sarkozy, l’ex-ministre des Affaires étrangères libyen Moussa Koussa et Bachir Saleh, l’ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, avaient tous deux indiqué que cette note était « fausse ». Le Conseil national de transition (CNT) libyen avait de même assuré que le document était « faux ». Le site d’information avait de son côté riposté. A quatre jours du second tour de la présidentielle, il a à son tour déposé plainte contre Nicolas Sarkozy pour « dénonciation calomnieuse ».

Les liens entre Nicolas Sarkozy et le régime libyen n’ont pas seulement été pointé du doigt par Médiapart. Jomode Elie Getty, un réfugié politique libyen, qui vit en France depuis une douzaine d’année, affirme avoir été espionnée par les services de renseignements français en collaboration avec les services secrets libyens. Il a porté plainte contre Bachir Saleh, Nicolas Sarkozy et Claude Guéant. Pour le jeune homme de 33 ans, président du Conseil national toubou, l’ex-président français et l’ancien ministre de l’Intérieur sont complices de cet espionnage, raison pour laquelle il réclame qu’ils soient traduits en justice.

par Assanatou Baldé
afrik.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires