Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Santé, Education… Que de bêtises


Actu Mauritanie
Mardi 1 Septembre 2015 - 08:00

La chambre-trop- basse du parlement vient d’adopter un projet de loi relatif aux médicaments qui a été présenté par le ministre de la Santé devant celle-ci comme étant une grande nouveauté dans le pays parce qu’il prévoit des sanctions ‘’sévères’’ contre les contrevenants.


Santé, Education… Que de bêtises
Des amendes abyssales à même de dissuader, dixit le ministre de la Santé ou de la Maladie…, les plus téméraires des importateurs. C’est strictement la même chose dans cette nouvelle Mauritanie qui circule sur trois roues exactement comme l’ont les motocycles chinois distribués récemment à quelques chômeurs chanceux qui auront certainement du mal, le moment de la paye, d’honorer leurs engagements et qui pourraient donc bien finir en prison. Les pauvres !
 
Pour revenir à notre mesquin ministre qui confond entre son poste et celui d’un exécutant qui passe tout son temps à circuler d’un centre de santé à l’autre proférant menaces contre les travailleurs modestes et ordres hâtifs et populistes, genre : affectez celui là à Aoueynat Zbal ou celui là à Bir Mogreïn parce qu’il était absent de son poste de travail l’instant du passage quotidien du ministre carton qui déborde de populisme et de malhonnêteté.
 
Comme le reflète l’histoire de la sage femme affectée à Bir Mogreïn à la veille de l’arrivée du président Aziz en tournée dans la région du Tiris dans cette ville. Pour donner l’impression au président de travailler, le fameux ministre cartable a convaincu une sage femme d’accepter d’aller dans ce coin enclavé juste le temps du passage du président dans le centre de santé de la localité de l’extrême nord du pays.
 
Comme à son habitude, le généreux député de la ville s’est adressé à la bonne sage femme pour lui annoncer qu’il allait lui chercher une maison pour y résider. Clairement, celle-ci lui dira qu’elle est là juste pour la visite présidentielle comme s’était convenu entre elle et le ministre.
 
Quel ministre et quelle santé ? D’autant plus que tous les hôpitaux et centres de santé manquent de tout et se sont transformés ces derniers temps en véritables mouroirs qui dégagent, tout le temps, des odeurs pestilentielles... et, surtout, celles de la mort. Une réalité que le ministre tente de masquer par les visites inopinées et les annonces mensongères comme celles qu’ils a proférées devant les élus du peuple…
 
Dans l’autre secteur, l’éducation, lui aussi moribond, la situation n’est point meilleure. Là, on organise à longueur de journées, de mois et d’années des séminaires interminables sur tel ou tel domaine qui n’a rien à voir avec la réalité.
 
Tout dernièrement, l’inspecteur général de l’enseignement a, pendant toute une nuit, sur l’écran de la télé nationale, parlé des nouveaux programmes scolaires et de l’année de l’éducation proclamée par le président de la République.
 
Il n’a pas bien sûr pipé le moindre mot sur le scandale de la fuite des épreuves de physique au bac, ni du taux de réussite honteux, moins de 6%, au cours de la première session du bac de cette année pompeusement déclarée année de l’Education. Monsieur le président, messieurs les ministres, messieurs les directeurs… vous vous moquez de nous.
 
Mais un jour, peut être proche, nous prendrons notre vengeance et allons nous délecter en vous suivant trainer à la barre des tribunaux de l’Etat. Pas votre Etat, mais un autre qui est soucieux de ce qu’il dit et ce qu’il fait pour ses citoyens.
 
B‘...

rmibiladi
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires

Le bain turc de la SNIM

18/08/2016 - Noorinfo