Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Sans la complicité des autorités mauritaniennes, Birame ne peut falsifier aucun parrainage…


A.O.S.A
Samedi 17 Mai 2014 - 15:35


Sans la complicité des autorités mauritaniennes, Birame ne peut falsifier aucun parrainage…
Après l’APP qui a accusé Birame d’avoir falsifié la signature d’un de ses membres,  Bilal Ould Bareck, conseiller de la commune de Riyadh, voilà maintenant Bâ Bocar Soulé maire UPR de Bagodine qui dit vouloir porter plainte contre Birame après avoir vu son nom inscrit au numéro 21 des parrains de la candidature du leader de l’IRA.
 
On dirait que ni l’APP ni le maire de Bagodine ne connaît la loi pourtant elle est claire. Comme nous l’avions rappelé dans un article précédent à propos de la difficulté que rencontrait Birame à être parrainé, tout parrain devant légaliser sa signature devant les officiers de la police judiciaire or cela ne peut pas être fait sans la présence du signataire. J’en veux pour preuve que lorsque je suis allé au consulat français pour légaliser ma signature qui devait être apposée sur un document important, il a fallu que je signe le document sous les yeux des autorités compétentes sinon comment légaliser une signature ?
 
Peut-on imaginer Birame, dont la candidature est surveillée de près, verser dans le trafic de signatures alors que la loi prévoit que la liste sera rendue publique ? Peut-on imaginer que le conseil constitutionnel donne son aval à une candidature sans obéir à un ordre venu d’en haut ? Il ne faut pas oublier que, sous Taya,  l'actuel président du conseil constitutionnel est l’homme sous lequel la plus grande fraude de tous les temps au baccalauréat a eu lieu quand il était ministre de l’éducation nationale car on trouvait les corrigés des épreuves la veille des examens dans de nombreuses papeteries ; cela ne veut pas dire que l’homme soit coupable mais responsable, c’est inévitable... 
 
Veut-on désormais faire un procès à Birame pour annuler sa candidature ? C’est possible car le pouvoir très fébrile, navigue à vue et il est bien possible que le camp de l’annulation de la candidature de Birame l’ait emporté à la présidence sur celui qui y trouverait quelques avantages pour montrer combien le personnage ne compterait pas plus de mille soutiens.
 
Ainsi si l’APP, dont le sinistre président boycotte l’élection pour éviter de démissionner d’un poste juteux et le maire de Bagodine accusent Birame d’avoir falsifié des signatures, ils accusent en même temps les autorités mauritaniennes sans lesquelles aucune signature ne peut être légalisée. De toute façon, Birame semble avoir recueilli 135 signatures alors que 50 suffisent selon la loi

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires