Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Samsung joue sa place sur le marché des smartphones haut de gamme avec le Galaxy S6


High-Tech
Lundi 2 Mars 2015 - 12:45


Samsung joue sa place sur le marché des smartphones haut de gamme avec le Galaxy S6
C’est comme d’habitude l’événement le plus attendu du Mobile World Congress, la grand-messe de la téléphonie mobile qui se tient à Barcelone (Espagne) du 2 au 5 mars – le Salon était ouvert aux professionnels dès dimanche 1er mars.

A ceci près que, cette fois, Samsung n’arrive pas arrogant et triomphant comme souvent. Fini les spectacles d’ouverture de conférence, les stars de cinéma ou les orchestres classiques ; le géant sud-coréen est allé droit au but et n’a eu besoin que de quarante-cinq minutes pour présenter les deux derniers nés de sa gamme Galaxy – celle qui lui a permis d’être le seul constructeur à rivaliser sérieusement avec Apple et ses iPhone –, le Galaxy S6 et sa déclinaison Edge.

C’est que Samsung n’est plus aussi vaillant qu’il y a quelques années. Certes, le groupe est encore l’un des seuls à faire des bénéfices sur les terminaux multimédias. Mais sa marge ne cesse de baisser. Apple de son côté a réalisé au premier trimestre (d’octobre à décembre 2014) l’une des plus belles performances de son histoire. La société a vendu pas moins de 78 millions d’iPhone et réalisé un bénéfice historique de 18 milliards de dollars (16 milliards d’euros).

Pris entre deux feux

Le groupe américain a connu un énorme succès avec ses deux terminaux grand format, l’iPhone 6 et le 6 plus. Sur le segment des terminaux bas de gamme, une multitude de constructeurs chinois a émergé, comme Xiaomi. Ils concurrencent Samsung sur les marchés asiatiques à forte croissance. Pris entre deux feux, le groupe sud-coréen ne sait plus où se placer.
 
C’est dans ce contexte qu’il a présenté, dimanche, ses deux nouveaux smartphones : le Galaxy S6 et le S6 Edge, le deuxième disposant d’un écran incurvé sur les côtés. « Certaines entreprises se sont spécialisées dans le design, d’autres dans la technologie, mais les consommateurs veulent les deux. C’est ce que nous avons fait et nous présentons aujourd’hui le plus beau smartphone de notre histoire », a affirmé Ji Ka Shin, responsable de la division mobile de Samsung.

Le Galaxy S6, avec un écran de 5,5 pouces, dispose de 77 % de pixels de plus que son prédécesseur. Il se charge sans fil, et peut récupérer quatre heures de vie de batterie en seulement dix minutes de charge. Il n’est désormais plus possible de retirer la batterie, le fabricant sud-coréen ayant jugé que la durée de vie de l’appareil était assez importante pour que l’usager n’ait pas besoin de la remplacer. Le métal utilisé pour la coque serait par ailleurs 15 % plus solide que ceux retenus par la concurrence pour ses terminaux. Du côté des composants, Samsung a opté pour un processeur maison, remplaçant la traditionnelle puce de Qualcomm. « Aucun autre smartphone ne peut rivaliser avec le Galaxy S6 », s’est vanté Ji Ka Shin. Cet appareil intègre aussi le porte-monnaie virtuel Samsung Pay, qui doit concurrencer l’Apple Pay.

Avec ces nouveaux produits, le fabricant sud-coréen tente de reprendre pied sur le marché des appareils haut de gamme, et de redevenir un danger potentiel pour Apple. Un design soigné et une interface logicielle plus simple sont au nombre des « armes » choisies par Samsung pour sa reconquête.

Cette stratégie est jugée insuffisante par les analystes. « En dépit d’un aspect repensé et de plusieurs innovations logicielles, nous avons des doutes sur la capacité de ce nouveau “navire amiral” à redonner à Samsung sa place de leader sur le haut de gamme, dit Thomas Husson, analyste au cabinet de conseil Forrester. Le manque de particularités dans le système d’exploitation [le sud-coréen utilise Android, l’OS de Google] empêche le fabricant de se différencier vraiment d’Apple. »

Recrutements au MIT

S’ils sont aussi dubitatifs, c’est que les experts du secteur ont observé un phénomène nouveau : Samsung ne donne plus le ton. L’époque où ses nouveaux formats, comme la phablette (Galaxy Note) ou la tablette de moins de dix pouces, s’imposaient à Apple est finie. Aujourd’hui, les deux smartphones de Samsung semblent plutôt venir en réaction aux produits d’Apple que constituer une véritable innovation.

Le fabricant sud-coréen n’a toutefois pas dit son dernier mot. Pour éviter un destin à la Nokia ou à la BlackBerry, comme des cassandres le pronostiquent déjà, le constructeur veut s’appuyer sur de nouvelles personnalités. Ainsi, Hyun-Yeul Lee, jeune vice-présidente de Samsung, responsable de l’expérience utilisateur, était présente à Barcelone. Portant jean et chemise blanche dans un style décontracté, c’est dans un anglais parfait que cette diplômée du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a présenté le logiciel du Galaxy S6. Embauchée en décembre 2014, elle ne colle pas à l’image que l’on se fait généralement d’un responsable de Samsung. Elle a été recrutée en même temps que Pranav Mistry, autre diplômé du MIT et figure montante du groupe. Comme Apple avant lui, le groupe sud-coréen semble vouloir bousculer les choses en interne pour récupérer son leadership.

Source: Le Monde
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires