Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

SOS Education


Tribunes
Dimanche 13 Juillet 2014 - 12:40


Comme d’habitude les résultats du Baccalauréat ont été catastrophiques, seuls 2807 sur les 41667 candidats ont réussi, soit moins de 7%. Le pourcentage réel des admis est fort probablement très en deca de ce chiffre modique si l’on en croit les rumeurs insistantes de triche a grande échelle via les smartphones et le laxisme du système de surveillance.

La triche semble exister encore de manière plus étendu au niveau du brevet dont la surveillance et la correction sont apparemment devenu du ressort du personnel local des établissements. Il s’agit là d’un phénomène nouveau qui risque s’il n’est pas rapidement traité de saper encore d’avantage ce qui reste du système éducatif national.
 
C’est ici l’occasion de signaler qu’un système d’évaluation fiable est une composante essentielle de l’entreprise éducative nationale sans laquelle les politiques de reformes n’ont aucun sens. C’est aussi une opération relativement simple pour laquelle l’administration dispose d’un socle non négligeable d’expérience et de ressources humaines.

Les moyens financiers aussi ne semblent pas poser de problèmes tant les comptes du pays regorgent d’excédents si l’on en croit les communiqués des autorités financières. Le problème se situe dans le choix des responsables de la Direction des Examens dont l’intégrité doit être au-dessus de tout soupçon.

La dernière nomination à la tête de cette direction du frère du Général Meguette, chef des services de renseignement, sent le népotisme le plus vulgaire et n’augure rien de bon pour le système éducatif.

Source: Mauritania Project
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter