Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

SNIM : Des cadres dénoncent un ADG "gênant, absentéiste et peu compétent"


Actu Mauritanie
Mardi 24 Décembre 2013 - 10:22

Les cadres "marginalisés" de la SNIM se plaignent auprès du président Mohamed Ould Abdel Aziz contre leur directeur général, Abdellahi Ould Oudaa, qu’ils accusent d’être "gênant, absentéiste et peu compétent".


SNIM : Des cadres dénoncent un ADG "gênant, absentéiste et peu compétent"
Autres articles
Ils soulignent aussi que depuis la nomination de l’actuel ADG, Ould Loudaa, une culture malsaine, entre autres, de délaissement, de relâchement et de clientélisme a fait son apparition, et une volonté de tribaliser l’entreprise a fini par s’imposer : tous les directeurs principaux de tous les projets, en plus du D.S.E. à Zouerate, appartiennent à la seule tribu de Ewlad Gheilan, belle famille (tribu de refuge) de Ould Loudaa!.  (Les autres), ont été congédiés de façon déguisée, rétrogradés ou nommés à des postes farfelus, tandis que les journaliers de l’entreprise sont mal traités.
 
En dehors de la «cité blanche» de Zouerate, "l’électricité est rarissime",  sans compter "la multiplication des câbles électriques, mêlés et exposés à ciel ouvert, menacent dangereusement les enfants et les animaux".
 
Ils constatent "le chômage endémique compte tenu du départ de plusieurs entreprises étrangères, dont XTRATA".
 
Après une description de la situation, les cadre "marginalisés" demandent un audit externe sur la le mécanisme collégiale chargé des recrutements, des nominations, des avancements et des congédiements des cadres.
 
Il veulent aussi des éclaircissements sur les "absences prolongées, sans laisser de délégation et les dépenses financières de l’ADG, sur les achats excessifs de matériels lourds,  sur les conditions d’attributions des projets majeurs, sur la gestion opaque et la malversation à la Somasert et  sur la prolifération des réformes injustifiées du matériel roulant et sur la politisation de la SNIM".
 
 Et ils souhaitent la création d’un comité interministériel, chargé d’évaluer et faire le suivi des projets des investisseurs miniers dans la région.
 
À la place en fin réservée aux signataires il est écrit: " Nous aurions aimé signer avec nos noms et numéros d’immatricules, mais par crainte de représailles, que chacun comprend aisément, nous avons décidé de les garder confidentiels ". 

Source : Alakhbar
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires