Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Russie: législatives sous tension, "Russie Unie" largement favorite mais en perte de vitesse


International
Dimanche 4 Décembre 2011 - 10:08

Les Russes votent ce dimanche pour renouveler leur parlement national. Des cybers-attaques paralysent des sites indépendants opposés à Poutine.


Russie: législatives sous tension, "Russie Unie" largement favorite mais en perte de vitesse
Les Russes ont commencé à voter dimanche à des législatives vouées à maintenir la domination du parti Russie Unie de Vladimir Poutine sur le pays, mais entachées par des accusations de pressions, à l'image de cyber-attaques visant des sites indépendants. Plusieurs sites étaient inaccessibles dimanche matin, dont ceux de médias et d'une ONG qui recense les fraudes électorales, dans le collimateur du pouvoir depuis une semaine.

Quelque 110 millions d'électeurs sont appelés à désigner les 450 députés de la chambre basse du Parlement (Douma) lors d'un scrutin-test pour le Premier ministre russe Vladimir Poutine qui s'apprête à revenir en 2012 au Kremlin, après deux mandats de président (2000-2008).
Les bureaux de vote ont ouvert à 08H00 locales à Moscou, huit heures après les régions d'Extrême-Orient, et fermeront à 17H00 GMT dans l'ouest. Outre Russie unie, trois autres formations de l'assemblée sortante - le Parti communiste, le Parti libéral-démocrate et Russie juste (centre gauche) devraient franchir le seuil minimum de 7% pour être à nouveau à la Douma. 
Le parti d'opposition Iabloko, crédité de 4% des suffrages, a peu de chances d'y d'entrer. Quant au parti d'opposition libérale Parnass, il a été écarté du scrutin et a appelé, comme l'opposition radicale, à le boycotter ou à voter nul en signe de protestation.
 
Russie unie, qui domine une scène politique verrouillée depuis une décennie, ne devrait cependant pas parvenir à maintenir son écrasante majorité des deux tiers à la Douma. 
Selon le dernier sondage de l'institut indépendant Levada, le parti de Vladimir Poutine, dont la liste est conduite par le président Dmitri Medvedev, était créditée de 56% des intentions de vote en novembre, après avoir perdu 12 points en un mois. ONG et opposition ont dénoncé des pressions innombrables sur les électeurs pendant la campagne. 
Pour parer à tout éventuel rassemblement contestataire, le mouvement de jeunesse pro-Kremlin Nachi a annoncé qu'il réunirait jusqu'à 15.000 militants dans le centre de Moscou pour "neutraliser" toute action visant à contester le scrutin.
 
avec agences


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire