Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Robot-Journalisme : des algorithmes travaillent pour le « LA Times »


Lu sur le web
Mardi 18 Mars 2014 - 19:01

Ken Schwenke est journaliste au Los Angeles Times. Et il a trouvé un bon moyen de ne pas trop se fatiguer quand il s'agit d'écrire des articles pour le quotidien américain. La solution ? Un algorithme qu'il a mis au point et qui fait des comptes-rendus de l'activité sismique de la côte ouest.


Robot-Journalisme : des algorithmes travaillent pour le « LA Times »

Lundi 17 mars, alors qu'un séisme de magnitude 2,7 sur l'échelle de Richter a eu lieu près de la ville de Westwood, le LA Times a publié un article précisant les circonstances du tremblement de terre. Signé Ken Schwenke, l'article se conclut par une précision peu courante : "Ce post a été rédigé par un algorithme créé par l'auteur."
 

Cela fait plusieurs mois que le quotidien expérimente cette nouvelle façon de traiter l'information. Comme cela est détaillé ici, Ken Schwenke a en fait construit un algorithme qui intègre les données du Centre fédéral d'information sur l'activité sismique.
 

Celles-ci sont ensuite mises en forme puis publiées de manière automatique avec un titre, une carte de situation de l'épicentre si le séisme touche la Californie et si la magnitude est suffisamment élevée pour en faire une "news".
 

Il est possible que Ken Schwenke publie des articles quand il dort, s'amuse ainsi le site britannique Journalism qui revient sur cette pratique.

Il arrive aussi au quotidien américain d'utiliser des algorithmes pour couvrir les faits divers. Ainsi les journalistes reçoivent-ils quotidiennement un fichier recensant toutes les arrestations de la police de Los Angeles. Un algorithme est ensuite chargé d'identifier les professions des personnes arrêtées — y a-t-il des hommes politiques ou des célébrités ? —, il peut regarder aussi qui a commis l'infraction la plus grave en fonction du montant de la caution et, sur cette base, décider selon les règles établies par le programmeur d'en faire un article ou non.
 

Les premières lignes de l'article  sont ainsi rédigées par un robot. Charge ensuite au journaliste de l'enrichir.
 

Parfois l'aide de l'algorithme peut permettre de sortir des scoops. Ce fut par exemple le cas lors de l'arrestation d'une célébrité de la télé-réalité.

Le Guardian  a lui aussi tenté de se doter d'un robot — un "guarbot", comme l'ont surnommé les journalistes du quotidien britannique — avec pour objectif de lui faire écrire un article un peu plus élaboré, avec un angle précis.
 

Mais comme ils l'expliquent ici, le résultat fut assez peu satisfaisant. Une petite note d'optimisme pour les journalistes qui imaginaient déjà une horde de robots prendre d'assaut leurs bureaux.

Source : Le Monde

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires