Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Réunion des pays du champ : La Mauritanie et la reconquête du Nord Mali


Actualité
Jeudi 6 Septembre 2012 - 12:35

La Mauritanie prendra part à la réunion d’urgence que vient de convoquer les pays du champ. C’est ce que rapportent plusieurs sites d’informations qui parlent d’une intervention militaire imminente dans le Nord Mali.


Réunion des pays du champ : La Mauritanie et la reconquête du Nord Mali
Ces sites qui évoquent des fuites d’information parlent en effet d’une rencontre au sommet entre les principaux chefs militaires des pays du champ, qui regroupe la Mauritanie, l’Algérie, le Niger et le Mali. Il s’agirait d’une concertation imminente sur une stratégie militaire pour la reconquête du Nord Mali, tombé depuis mars dernier entre les mains de groupuscules islamistes et indépendantistes. L’annonce annoncée par le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) relative à l’exécution du vice-consul algérien serait le principal catalyseur du réveil inédit du pacte de Tamanraset.

Les sources qui citent entre autres le périodique "L’heure algérienne ", indiquent ainsi que l’Algérie, qui serait d’ailleurs derrière cette réunion d’état-major, n’atteindrait que la confirmation de l’exécution d’un de ses fonctionnaires pour lancer une opération militaire où l’ensemble des pays cités plus haut pourraient être impliqués. Les indices sur la validité des termes de la déclaration faite par le MUJAO devenant de jour en jour évidents, il n’est pas exclu qu’une action forcée soit lancée dans les jours qui viennent contre les groupes qui contrôlent la partie septentrionale du territoire malien.

L’évidence d’une telle exécution est d’autant plus incontestable que les sources proches des groupes islamistes révèlent que ce serait l’Emir du MUJAO en personne, Mohamed Ould Nouweïmer qui aurait personnellement donné l’ordre d’abréger la vie du diplomate algérien. Trois autres otages algériens dont le Consul de Gao sont toujours entre les mains des ravisseurs qui comptent les utiliser pour redemander à Alger de libérer leurs trois compagnons qu’ils détiennent.

Reste maintenant à savoir si la Mauritanie se laissera entraîner dans une guerre qui ne semble pas à priori entrer dans sa propre stratégie, en l’absence d’une résolution de l’ONU ou de l’Union africaine. La thèse du président Mohamed Ould Abdel Aziz, soutenue lors de sa fameuse "Rencontre avec le peuple " le 5 août dernier à Atar est en effet sans équivoque. Il avait clairement dit que la Mauritanie n’attaquera pas les groupes islamistes du Nord Mali tant que ces derniers ne l’attaqueront, ajoutant cependant que l’intervention des troupes mauritaniennes dans ce territoire ne se fera que sous mandat international. La Mauritanie va-t-elle finalement s’engager dans une guerre pour les beaux yeux de l’Algérie rien que pour l’aider à assouvir une vengeance personnelle ? L’Algérie avait-elle aidé la Mauritanie, quand pour venger les affronts qu’elle a subis, la Mauritanie s’était engagée seule, à plusieurs reprises, dans des confrontations armées contre Al Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) dans le Nord Mali ?

MOMS
Pour l'authentique
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires