Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Retours sans commentaires


Vu de Mauritanie par MFO
Vendredi 12 Juillet 2013 - 15:27


Autres articles
Retours sans commentaires
Deux dossiers ont suscité de grandes polémiques ces derniers mois. Le premier est celui de l’Accord de pêche entre la Mauritanie et l’Union Européenne. Où le principal reproche fait au négociateur mauritanien est d’avoir pu «arracher» des avantages de plus au profit de la Mauritanie (une plus grande compensation, plus d’emplois, moins d’effort de pêche et donc la préservation de sa ressource…). C’est important à dire quand on se rappelle qu’aux termes de chaque négociation dans le passé, les négociateurs étaient accusés de corruption, parfois d’incompétence, pour avoir bradé la ressource du pays. Cette fois-ci, personne n’a osé faire allusion ou prétendre une faiblesse de la partie mauritanienne. C’est déjà ça de gagné.
 
Tout de suite après la signature de l’Accord, les armateurs espagnols se sont mobilisés et derrière eux leurs élus, leurs ministres et finalement leur pays, pour tenter de le remettre en cause. Remettre en cause notamment l’interdiction pour les étrangers d’accéder à la ressource céphalopodière, mais aussi le versement des compensations plus importantes au pays et le recul des zonages.
De discussions en discussions, de manœuvres en manœuvres, les Espagnols réussissent à embarquer avec eux d’autres pays dont le Portugal et la Hollande. Le Portugal les abandonne en cours de route. Et au moment où la commission technique pêche dominée par les Espagnols réussit à faire transmettre un avis contre l’Accord au Parlement qui doit en décider en octobre prochain, ce sont les Hollandais qui abandonnent la partie de bras-de-fer avec la Mauritanie. En effet, leur flotte vient d’arriver dans les eaux mauritaniennes. Ils attendaient visiblement la haute saison. Les crevettiers espagnols sont donc seuls dans leur mouvement d’humeur. Mais à quoi cela va-t-il servir ?
 
Deuxième retour, celui de la conformité aux normes ITIE. On se souvient du grand tapage produit autour du gel du statut conforme du pays à la suite du retard pris dans la rédaction des rapports 2010 et 2011. Qu’est-ce qui n’a pas été dit à l’occasion ?
 
La plupart des députés, anciens ministres et experts d’occasion confondaient «Transparency International» et «ITIE», ne savaient pas de quoi ils parlaient quand ils essayaient de commenter. Montrant ainsi leurs limites intellectuelles et professionnelles. Que ceux-là et que d’autres apprennent que la suspension a été levée la semaine dernière et que la Mauritanie est revenue au cercle prisé des pays conformes aux normes ITIE. Félicitations au Comité national de l’ITIE et au gouvernement mauritanien.

Mohamed Fall Ould Oumere
oumeir.blogspot.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter