Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Retour sur Saddam


Vu de Mauritanie par MFO
Samedi 17 Janvier 2015 - 09:00

Il y a quelques jours, de nombreux Mauritaniens commémoraient la mémoire du leader irakien Saddam Hussein. Ce chef exécuté le 30 décembre 2006 par le pouvoir installé par les Américains. Une exécution filmée pour détruire le mental de la résistance irakienne et compléter l’image négative qu’on voulait donner du dirigeant irakien. Une exécution qui s’est finalement retournée contre ses organisateurs.


Retour sur Saddam
Saddam Hussein mourra en héros et en martyr selon l’acception arabe et islamique. En héros parce qu’il n’aura pas tremblé. Il a gardé le sourire qui avait pris la forme d’un défi à ceux qui l’avaient jugé et exécuté. En martyr parce qu’il aura répété la profession de foi musulmane jusqu’à ce que mort s’en suive. Il est pour cela le premier mort de l’Islam à avoir pour témoin la planète entière, les milliards de personnes qui ont visionné et/ou qui visionneront les images de cette exécution. Pour cela il mérite célébration aux yeux de nombreux Arabes et Musulmans.
 
On peut être d’accord ou pas avec Saddam Hussein et le parti Baath en général, mais on ne peut nier deux choses : 
 
1. Malgré tout ce que l’Occident – les Américains en premier – a fait pour ternir l’image du régime de Baghdad et justifier la destruction qu’il préparait, malgré le manque évident de scrupules dans la campagne de communication engagée contre ce régime et les gens qui le représentent, jamais les Américains et leurs alliés n’ont pu prétendre que les cadres Baaths ont détourné les richesses du pays, ouvert des comptes à l’extérieur et/ou enrichi les leurs. Nous avons vu pour les chefs d’Etats de Libye, de Tunisie, d’Egypte et de bien d’autres pays arabes…
 
2. Malgré toutes les tentatives, aucun des dignitaires du régime n’a trahi la cause ou le chef. Alors que nous verrons ailleurs tous les régimes s’écrouler à cause du débauchage de leurs symboles, des retournements des uns contre les autres.
 
Pour ces deux raisons, je crois que l’expérience irakienne du Baath n’a pas été qu’un simple épiphénomène, une simple réaction inspirée par un nationalisme sectaire et épidermique. Elle a de la profondeur qui en fait une flamme dont la chaleur peut être atténuée par la cendre, le froid, l’eau, bref tous les aléas qui peuvent endormir une flamme sans l’étouffer. Le monde arabe s’en souviendra bien un jour.

Mohamed Fall Oumere
 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter