Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Résurgence des identités


Blogs
Dimanche 30 Octobre 2011 - 20:58

« Le meilleur moyen de perdre sa liberté de penser et d’être, c’est d’avoir une image à défendre coute que coute, une image qu’on a chargée d’être notre identité »


Autres articles
Résurgence des identités
A première lecture on pensera que cette citation d’Alain Amselek nous est destinée. Nous qui sommes embarqués depuis quelques temps, malgré nous, dans une entreprise de redéfinition des frontières identitaires. Il y a de ces citations comme celle d’Amselek qui s’applique comme une loi mathématique à toute société et à toute époque. Inutile de la commenter, elle parle d’elle-même. Elle interpelle nos pseudo-défenseurs-d’identités, elle les pointe du doigt en leur disant : vous êtes en train de perdre ce que vous avez toujours cherché à défendre ou à conquérir.

Nous ne pouvons qu’être touchés par cette résurgence brusque des identités qui rappelle à mes ainés de très mauvais souvenirs que je n’ai heureusement pas vécu mais dont les séquelles me sont parvenus et continuent de peser sur nos têtes telle une chape de plomb. On ne le dira jamais assez, le mauritanien est amnésique. Toutes les horribles secousses sociales, économiques, politiques, culturelles …, par lesquelles il est  passé ne lui ont pas servi de leçon. C’est l’amer constat qu’on peut dresser aujourd’hui, un constat qui donne froid au dos. Nul besoin de dire que c’est inquiétant. On aura sacrifié des années de suspicion, d’affrontement et de rejet identitaire pour ne retenir qu’une seule leçon encrée de perfidie : profiter de la fragilité du tissu social pour se faire des adeptes et bâtir une ‘Fraternité’ au sens mafiosique du terme.

Nul doute que la crise sociale doublée de la quête de repères morale que nous vivons actuellement est un terreau fertile pour les démagogues qui ont un message à faire passer, une fibre identitaire sur laquelle jouer. A tous d’être vigilants. Au pouvoir de savoir se remettre en question et de rester loin des machinations identitaires, la Mauritanie n’est pas seulement arabe, elle est aussi africaine et francophone, n’en déplaise à notre premier ministre. A certains partis politiques et acteurs de la société civile de prêcher autre chose que la discorde. Le débat sur les langues est dépassé, sa ré-exploitation ne fera que réveiller les vieux démons qui n’attendent qu’un signe pour recommencer à hanter le sommeil de ceux et celles qui ont perdu une partie de leur personnalité en 89, qui ont subi une amputation de leur vécu collectif et qui, à faute de cohésion sociale, trouvent du réconfort dans des termes comme identité arabo-berbère, négro-mauritanienne et autres réverbérations  désuètes… mais tenaces et rancunières.


 
mducros.over-blog.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires