Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Remaniement placebo : où Aziz a-t-il appris l’acupuncture politique ?


A.O.S.A
Samedi 5 Septembre 2015 - 13:34


Il faudrait analyser toutes les nominations depuis 10 ans en fonction du contexte et du rapport de force pour comprendre comment petit à petit, le régime azizien a réussi à pacifier ou anesthésier la scène politique et même médiatique. C’est vraiment assez étonnant et seul un régime extrêmement bien renseigné sur les profils de chacun et les rapports de force, d’amitiés, d’inimitiés entre les uns et les autres civils et militaires peut réussir ce pacifique coup de force.
 

 
Certains apparemment sont encore surpris de voir qu'Aziz remanie de façon toujours partielle comme s’il manipulait de la nitroglycérine et qu’il fallait manipuler tout ça avec des pincettes. On dirait qu’Aziz est un maître de l’acupuncture et chaque nomination est une aiguille sur le corps des forces pour garder l’ensemble comme sous hypnose.  Ainsi plus le temps avance, plus il devient difficile de toucher aux aiguilles, on peut juste en retirer une ou deux et les remplacer par d’autres selon l’alchimie du maître acupuncteur mais certainement pas toucher à l’ensemble sans réveiller la bête. 






 

 

Il faut une fine et parfaite connaissance des mauritaniens pour jouer à ce jeu et c’est un jeu complexe parfaitement adapté à quelqu’un qui a les pleins pouvoirs et le génie de la manipulation au milieu d’un peuple de manipulateurs.
 

 
Le seul inconvénient d’une telle politique c’est qu’elle anesthésie les forces au lieu d’aller de l’avant, il s’agit toujours de naviguer à vue sur la chaloupe du statu quo. De là cette morosité dans laquelle tout baigne actuellement en Mauritanie. Les politiciens sont ridicules quel que soit leur bord. Quand ils sont du pouvoir, chacun sait qu’ils ne sont que des soldats qui appliquent les ordres quels qu’ils soient au nom de quelques avantages et quand ils sont de l’opposition, on sait qu’ils n’ont aucune audience auprès de ceux qui peuvent changer la donne.

 
Pour le reste, quand on regarde la tête des ministres, on se rend compte qu’Aziz les aime avec le même profil : des gens qui ne se prennent pas trop au sérieux sachant qu’ils ne sont assis sur rien et peuvent être virés demain pour x raisons qui n’ont souvent aucun rapport avec leurs activités, il s’agit juste d’être l’aiguille à retirer pour en mettre une autre car l’influx nerveux de l'endormie réclame cet ajustement ou on remanie comme on administre un placebo quand il s’agit de faire diversion.

 
Ainsi on peut remanier quand la scène s’agite et qu’il faut occuper les salons alors on touche aux aiguilles en fonction de leur degré de pénétration. Le schéma est désormais connu mais n’intéresse presque plus personne comme le dernier remaniement où les ministres apparemment tous polytechniciens passent d’un rayon à l’autre comme s’il suffisait de faire de la figuration.

lire la suite...
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires