Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Regroupement des victimes de 1989/1991: «Nous voulons le règlement de notre dossier»


Société
Mardi 15 Novembre 2011 - 16:07

Les membres du regroupement des victimes de 89/91 (REVE) en coalition avec le collectif des policiers des événements de 1989, ont organisé ce mardi 15 novembre une manifestation qui a convergé vers l'Assemblée nationale, à Nouakchott, pour déposer une lettre à l’intention des élus du peuple, sur leur situation encore non réglée.


Regroupement des victimes de 1989/1991: «Nous voulons le règlement de notre dossier»
Cette coalition qui se veut pacifique, réclame le recouvrement de ses droits «comme l’avait promis l’état mauritanien» selon les manifestants rencontrés lors de cette marche. Au terme de plus de vingt ans de revendications, Souleymane Lô, président du REVE et ses partisans, font savoir à qui veut l’entendre qu’ils ont attendu trop longtemps, et ne peuvent plus «se contenter de belles promesses».

Vingt deux ans après les faits, plus d’un millier et demi de travailleurs des différentes catégories retenues par l'état pour recouvrer leurs droits -révoqués, radiés, licenciés entre autres-, attendent «la régulation de leur situation» note le REVE et la CAFPVE dans leur lettre adressée aux députés.

Pour Fatou Gueye, ancienne secrétaire, déportée en 1989 au Sénégal, revenue au pays en 2006, «il est temps que le dossier soit réglé par le recouvrement de nos droits», avec aussi «la réintégration de ceux qui sont en âge de travailler». Cette mère de famille au chômage depuis 22 ans, est déterminée à mener de telles actions pour se faire entendre par les autorités.

Arrivés au niveau de l’Assemblée nationale, les manifestants ont été reçus par les députés de l’opposition comme Kadiata Malick Diallo, Abdalli Ould Mini ( RFD) et Salek Ould Sidi Mohamed de Tawassoul. Ces élus ont manifesté leur solidarité vis-à-vis de la doléance présentée avant d’exiger le règlement de la question.

Même si le Conseil des Ministres a adopté le 15 Octobre 2009 une communication relative à la situation des fonctionnaires et agents de l’Etat, victimes des événements de 89/91, le REVE se plaint du blocage du dossier au niveau de la Ministre de la Fonction Publique en charge du dossier; ledit document qui doit être transmis par la suite au comité interministériel. .Affaire à suivre.

Awa Seydou Traoré
Mamoudou Kane


              


1.Posté par Diagana HAMALA le 28/11/2011 07:44
je souhaitte uneun bon indepadence

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter