Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Regardez à quel degré d’inhumanité est notre stalinien ministère des affaires étrangères


A.O.S.A
Jeudi 10 Avril 2014 - 12:04


Regardez à quel degré d’inhumanité est notre stalinien ministère des affaires étrangères
L’ambassade de Mauritanie à Abidjan pour délivrer un visa à un enfant ayant la nationalité française demande au préalable que le père mauritanien fasse viser une lettre d’invitation par notre ministère des affaires étrangères. Jusque-là ça va, même si on se demande bien en quoi notre ministère des affaires étrangères doit être mêlé à une affaire qui ne devrait demander qu’un simple certificat d’hébergement délivré par une mairie et envoyé aux autorités compétentes pour délivrer le Visa.
 
Là où ça devient totalement stalinien, c’est que le ministère mauritanien des affaires étrangères vous dit que rien n’est prévu pour qu’un citoyen lambda puisse faire venir son fils car selon ces génies de l’administration et de la diplomatie, il faut une lettre d’invitation mais avec l’entête d’une entreprise. Donc si vous n’avez pas d’entreprise, on ne peut pas faire venir votre fils.
 
Voilà le dernier degré de barbarie administrative de la Mauritanie nouvelle…
 
Toutes ces tracasseries finiront un jour par mettre les gens à bout jusqu’à ce qu’arrive un drame pour que ces barbares incompétents prennent au sérieux la vie des gens. Humilier, rabaisser, culpabiliser c’est tout ce qu’ils savent faire. Gouverner par la bassesse et la petitesse.
 
 
Nous appartenons vraiment à un pays dans de petites mains.

lire aussi : " le bêtisier des sites de notre armée nationale, de la Défense et de l'Intérieur"


http://chezvlane.blogspot.com/2014/04/voici-un-petit-betisier-des-sites-de.html
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires