Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Refus de la Bay'a: Paris prend la relève


Lu sur le web
Mercredi 29 Août 2012 - 11:14

La cérémonie d’allégeance à Mohammed VI n’en finit pas d’indigner. Après la manifestation de «l’allégeance à la liberté et à la dignité» qui s’est tenue à Rabat le mercredi 22 août, et qui a été sévèrement réprimée par la police, le concept s’exporte à Paris.


Refus de la Bay'a: Paris prend la relève
Les images de l’agression du journaliste Omar Brouksy par les forces de l’ordre, alors qu’il couvrait l’événement, ont suscité un vif émoi parmi les militants pro-démocratie qui y voient un pallier de plus franchi par le dispositif répressif du régime marocain.

Il a fallu peu de temps pour les opposants à la cérémonie d’allégeance au roi résidents à l’étranger pour riposter. L’idée est venue d’Anas Chadil, ingénieur marocain établi à Nantes. Il a appelé tous ceux qui peuvent se déplacer à se rendre devant l’ambassade du Maroc, rue le Tasse dans le XVI arrondissement de Paris, samedi 1er septembre à 15h, pour dénoncer un cérémonial considéré comme dégradant pour la dignité des citoyens marocains.

Selon lui, l’idée a été accueillie par un large consensus, y compris par des royalistes qui réprouvent le protocole de prosternation et de baisemain imposé par le Palais. Cet appel, massivement relayé dans les médias marocains, est une réponse «à l’humiliation que nous avons subie face au monde entier», a déclaré son initiateur au site d’information Goud.

Selon le site Alifpost, cette initiative serait la première d’une série qui se déroulerait dans l’autres capitales européennes, comme Madrid, Bruxelles ou Amsterdam. En attendant, les réseaux de l’opposition marocaine en France s’organisent pour mobiliser un maximum de militants. Certains annoncent d’ores et déjà leur venue depuis la Suisse, la Belgique, Grenoble ou Lyon.

Face aux réactions nationales et internationales, le ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie, qui organise la cérémonie de Bay’a chaque année, s’est abstenu de faire une déclaration. Seul Ahmed Taoufiq, ministre des Affaires islamiques, chasse gardée du roi, a réagi officiellement en justifiant l’allégeance par le statut de Commandeur des croyants du roi.

Lu sur Goud et Alifpost
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires