Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Réf. - COMMUNIQUE FFRIM du 15-05-2012 : Réponse au communiqué


Tribunes
Mardi 15 Mai 2012 - 21:22


Réf. - COMMUNIQUE FFRIM du 15-05-2012 : Réponse au communiqué
Bonjour mes cher(e)s ami(e)s et concitoyen(ne)s de cette belle famille sportive,

 

En se référant au communiqué de la FFRIM publié le 15 mai 2012 sur un profil personnel facebook d'un membre du bureau fédéral et visant à répondre implicitement à mon coup de gueule portant comme titre : "Football Mauritanien : Triste réalité mystérieuse mais vraie..." qui a été publié récemment sur Maurifoot et quelques sites web de la mauritanie, je me permettrai bien de répondre à ce communiqué.

 

J'accueille "sportivement" ce communiqué répondant au coup de gueule mais "tristement" pour le football de mon pays. Au moment où j'ai consulté ce communiqué, j'ai senti que je suis le premier concerné et je ne me cache pas. J'ai pris l'engagement de dénonçer toutes les pratiques malsaines qui sévissent au sein du football mauritanien et ceci, par le biais de notre page Maurifoot que je gère avec toute une équipe convaincu que le football mauritanien ne changera pas tant qu'on aura pas dénoncé la triste vérité de notre football. Il est temps qu'on arrête de se voiler la face.

 

De ce fait, j'ASSUME et je le crie HAUT et FORT que je suis l'auteur de ces mots soulignant certains points à corriger au sein de notre fédération et tout ce, dans l'intérêt du football de notre très chère PATRIE. 

 

Ce n'est pas une guérilla, non plus une campagne mal intentionnée mais plutôt une CAMPAGNE attentionnée pour le développement de notre football national. La fédération doit être plus grande que ces points soulignés et réagir avec son travail. Comme je l'ai déjà dit à certains membres de la fédération, la meilleure façon de nous démentir : c'est de travailler et nous montrer que nous avons tous tort. Quoi de plus simple franchement ?

 

La fédération ne doit pas terminer son mandat à répondre via des communiqués publiés sur facebook mais je conseille à nos chers dirigeants de réagir avec le travail car c'est la meilleure façon de me répondre que j'ai tort.

 

Suivant toujours le communiqué de la fédération, mon coup de gueule n'était, d'après nos dirigeants, qu'une publication d'informations mensongères visant à nuire à la réputation de leur travail agé de 8 mois et d'ailleurs, ils n'ont qu'à traiter "cette tristé vérité" comme ils veulent mais je pense que ça ne changera rien de cette alarmante réalité de notre football que tout le monde en est délibéré. Et parlant de la réputation de notre très chère fédération qu'ils ont évoqué dans leur communiqué, je pense qu'il est plus facile de la garder intacte que d'essayer de la blanchir avec un fond qui n'existe pas encore. Je pense qu'il est très tôt pour que nos dirigeants parle du mot "REPUTATION".

 

Chers dirigeants, tout ce que je peux faire, c'est de vous orienter vers des sentiers importants que vous ignorez peut être. Je veux bien aussi que vous prenez le temps de lire et d'analyser les choses avant de répondre. Dans mes propos, j'ai parlé un peu de tout ce qui ne marche pas dans notre football. Vous pouvez bien qualifier ces propos de petits détails non importants, si cela vous arrange, mais je rappelle que ce sont souvent ces petits détails qui font la différence et qui jouent grandement sur l'avenir de votre soi-disante "REPUTATION" qui me paraît très matinale à évoquer et qui reste quasi inexistante à mes yeux. 

 

 Sachez bien que personne n'est contre ces bonnes choses bravées par votre "jeune" bureau fédéral comme vous le prononcez bien et comme que vous venez de les citer dans votre communiqué. Et j'en rajouterai même quelques points que vous avez oublié de citer : Le "jeune" bureau fédéral a repeint le siège de la fédération, a rétabli l'eau, l'électricité, le téléphone et fax au siège de la fédération, le "jeune" bureau fédéral a rénové et renommé le stade capitale, le "jeune" bureau fédéral a muni son siège de caméras de surveillance, le "jeune" bureau fédéral a décroché un contrat de sponsoring avec l'opérateur de télécommunications < MAURITEL > et est entrain de décrocher d'autres contrats (AMINE), le "jeune" bureau fédéral a acheté des meubles pour équiper les bureaux de la fédération, etc...

Le "jeune" bureau fédéral a fait de bonnes choses certes, et personne ne peut aller à l'encontre de ces bonnes choses, mais personnellement, je pense que pour progresser il ne faut pas regarder ce qui a déjà été fait mais plutôt ce qui reste à faire. C'est cette façon de voir les choses qui vous redressera vers la voie du GRAND CHANGEMENT. Et à la fin de votre mandat, vous pouvez être fiers de vous même et du merveilleux travail accompli pour le football de votre PATRIE, avec surtout la tête HAUTE je dis bien et personne ne pourra vous reprocher quoi que ce soit.

 

Croyez-moi et avouez-le que les points soulignés dans le récent coup de gueule sont vrais et commencez par les corriger. 

 

Par ailleurs, le niveau de la "COMMUNICATION" et de "PROFESSIONALISME" au sein de la fédération reste bas par rapport aux autres fédérations du continent et est à soulever sur tous les plans. La fédération ce n'est pas seulement Ahmed Ould Yahya, Moussa Ould Khairy, Boubacar Sy ou Massa Diarra, respectivement Président, vice-président, trésorier et secrétaire général de la FFRIM. La fédération c'est toute une équipe qui doit travailler ensemble contre vents et marées, pour y arriver ensemble à l'objectif visé. Le CHANGEMENT ne s'engage pas par le "MOI" mais le "NOUS". Des fois, on se croit rarement capable de mauvaises choses qu'on finit souvent par en faire. La publication de ce communiqué sur un profil personnel facebook et signé "FFRIM", est la première mauvaise chose qui attire déjà mon attention et ne revient qu'à ce que j'ai toujours dit. Vous ne verrez jamais Joseph Blatter ou Issa Hayatou publier un communiqué sur leur profil personnel facebook au nom de la FIFA ou de la CAF. Vous ne verrez jamais la fédération marocaine ou sénégalaise limoger un entraîneur par téléphone. Toutes ces remarques vous semblent une haine viscérale mais non, loin de là, ce n'est pas le cas mes chers amis car vous ne verrez jamais une maman bastonner son fils parcequ'elle le hait.

 

Donc pour s'embarquer déjà sur ce point de "communication" et de "professionnalisme", je dirais que le récent communiqué de la FFRIM plaqué comme statut sur un profil personnel facebook n'est visiblement pas sur le site officiel de la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie, au moment où j'écris ces quelques lignes (ce mardi 15 mai 2012 à 11h46). Du coup, je me demande bien si la "Communication de la FFRIM" est centrée sur les profils personnels facebook ? ou bien le site "www.ffrim.org " n'existe plus ? ou bien vos acolytes de "CRIDEM" n'existent plus pour publier ce communiqué ? ou bien.... ou bien...... des questions comme les précédentes et qui n'ont toujours pas trouvé de REPONSE. A chaque fois, vous essayez de zapper toutes ces questions lorsque vous savez que vous êtes passés sous les fourches caudines. Certains membres de la fédération répondent par les travers et d'autres font semblant qu'ils n'ont rien vu. Mais, nous ne sommes pas idiots. Le message est bel et bien reçu mes chers amis, ça, nous le savons très bien. Le coup de gueule a fait l'effet d'une bombe dans toute la Mauritanie, voir même à l'international et restera à la UNE jusqu'au CHANGEMENT tant attendu.

 

Pour ce qui est du nombre de places octroyés par le gouvernement palestinien à la fédération mauritanienne de football pour le voyage de la délégation devant prendre part au tournoi international de la Nakba à Ramallah (Palestine). La fédération n'a publié nulle part, la moindre information. Et je me pose bien une question : Le site web "www.ffrim.org " sert à quoi au juste ? Même un petit mot, annonçant comme quoi la Mauritanie prendra part à ce tournoi, n'a pas été publié par la fédération donc, à plus forte raison, comment voulez-vous qu'on sache le nombre de places obtenues pour ce voyage ?  c'est l'équipe nationale qui voyage non ? et vu que la communication est négligée par nos chers amis de l'instance dirigeante, nous ne pouvons juger que ce que nous voyons et pour nous, tous ceux qui voyagent avec l'équipe nationale, ils sont partants, c'est la délégation mauritanienne. c'est tout!

 

Ceci revient toujours à ce que j'ai toujours évoqué et je continuerai à l'évoquer même si cette triste vérité est difficile à endurer, elle ne pourra faire que du bien à la Mauritanie et aux mauritaniens. La meilleure façon de la digérer c'est de réagir en joignant l'acte à la parole car au fond de l'âme, chacun sait bien que c'est la triste réalité de notre football et ce n'est pas une honte mais un honneur de reconnaître : où est ce que l'on se situe pour savoir où est ce que l'on va...

 

Donc, tout ce que je pourrai dire pour le moment sur le volet de la "communication", c'est : VIVEMENT le séminaire FIFA prévu pour les administrateurs de clubs et de la fédération en fin juin. Je conseillerai surtout à notre très cher ami et invité, Monsieur Ismael Locate, l'instructeur FIFA qui connait bien la Mauritanie d'ailleurs et qui devra animer ce séminaire, de proposer à la FFRIM, qu'il axera les cours lors de ce séminaire sur l'importance de la COMMUNICATION INTERNE et EXTERNE au sein d'une fédération de football ou d'un club.

 

*Communication interne : c'est la capacité de communiquer entre vous déjà, au sein de la fédération pour organiser le travail, pour maintenir une bonne ambiance importante pour le travail d’EQUIPE. La communication interne remplit de multiples fonctions qui aideront dans le progrès du travail de l'équipe et ces fonctions peuvent être : l'annonce d'une nouvelle, la publication de résultats, la transmission des informations, l'explication d'une nouvelle orientation ou le rassemblement des membres de la fédération autour d'un projet, etc... La communication interne permet tout simplement de rapprocher tous les acteurs de ce football pour une meilleure écoute bilatérale et de répondre aux attentes en matière d'information...

 

*Communication externe : c'est la capacité de communiquer entre vous (fédération) et le public autour du football mauritanien. Ce public reste la base de tout et dans l'ensemble du travail que vous entrepenez. Vous avez besoin du public pour réussir ce CHANGEMENT et le public a besoin de vous pour réussir ce CHANGEMENT. Donc la communication externe reste essentielle pour la réussite de tout ce que vous entamez.

 

Sur ce, je pense que j'ai tout dit et si vous pensez que c'est bien gagné avec la visite de la délégation FIFA en Mauritanie ou la rénovation du stade capitale que vous évoquez comme bonne chose (ce que je n'ai pas contrarier d'ailleurs), moi je dis qu'ils vous restent beaucoup et beaucoup de chemin à parcourir... Vous n'avez fait que mettre sur pied le siège d'une fédération fonctionnelle pour attaquer la voie du CHANGEMENT. Le plus dur reste à faire et le meilleur reste à venir.

 

Bon courage mes chers amis ! Beaucoup de bonne choses et surtout beaucoup de succès et de réussite dans tout ce que vous entreprenez de bien pour le football mauritanien.

 

Cordialement.

JEMAL OULD AHMED SEVIR

maurifoot


              


1.Posté par Maham Sidi le 16/05/2012 12:52
Felicitation à Jemal,pour sa franchise.C'est la triste réalité.Malheurement,on n'oublie qu'il arrivera un jour ou tout le monde rendra compte.Il est temps qu'on soit un peu digne.Regardez le travail qui se fait chez nos voisins(Senegal,Maroc,Algerie,...).On n'a pas honte!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter