Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ramadan: Concilier foi et travail pénible


Société
Samedi 27 Août 2011 - 13:00

La fin du Ramadan approche. Certaines personnes ont tout de même réussi à concilier la pénibilité de leurs métiers et ce pilier de leur foi musulmane. Noorinfo est allé à la rencontre de quelques-uns d'entre eux.


Ramadan: Concilier foi et travail pénible
Amar Ould Nagi est commandant de bord d’un bateau de pêche à Nouadhibou. "Le mois de Ramadan est particulier, notamment en terme de bébédictions. le travail y acquiert donc une valeur spéciale. Le problème n’est pas lié à la fatigue et au fait de supporter faim et soif, mais à la baisse de la productivité que le jeûne engendre. Durant le Ramadan, nous pêchons beaucoup moins de poissons" témoigne-t-il.
La situation d’Amar est peut-être plus difficile que d’autres, car il passe tout son temps de travail entre les vagues sans pouvoir prendre une seule goutte d’eau. "On s'habitue à tout et puis ne dit-on pas de vivre sa Dounia, comme si tu vivrais éternellement, et ta Al Akhira, comme si tu mourrais demain?!" affirme-t-il souriant.

Abdoul Karim Diallo
Abdoul Karim Diallo
Abdel Karim Diallo, footballeur au FC Nouadhibou: "Je n’ai pas de problème durant le Ramadan, surtout que je commence mes entrainements le matin. Et puis cette année le Ramadan est arrivé après la fin de la saison régulière. Du coup les entraînements de pré-saison ont été adaptés aux journées de jeûne. Le matin par exemple, je fais des exercices légers, et la nuit je joue au foot" explique le jeune milieu du club stéphanois. "On peut s'acquitter de ses obligations religieuses dans un cadre professionnel sportif; mais si le mois de jeûne était tombé durant la saison avec l'intensité des matchs, les choses auraient peut-être été différentes" continue-t-il.

El Hassen Ould Sidi Mohamed
El Hassen Ould Sidi Mohamed
El Hassen Ould Sidi Mohamed est agriculteur à Nouadhibou dans le quartier de Jadida. Il gère trois jardins de cultures maraîchères. Il travaille de 7h jusqu’à 18h sous le soleil. Dans ce cadre, Hassen affirme que "durant le ramadan il s'est habitué au travail difficile, joint à la rigueur du jeune". A tel point, selon lui que s'il ne travaille pas, c'est à ce moment qu'il ressent la fatigue et la longueur des journées de jeûne. "Mais il faut reconnaître que je suis aidé par le climat particulièrement doux de Nouadhibou" dit-il.

Maouloud Ould Mbareck
Maouloud Ould Mbareck
Maouloud Ould Mbareck, chauffeur de minibus à la polyclinique de Nouakchott. Pour ce cinquantenaire, travaillant dans une cabine qu'on peut selon lui assimiler à "un four", "le jeûne acquiert encore plus de valeur aux yeux d'Allah, dans de telles conditions difficiles; quand on les supporte avec endurance et patience".

Mahmouda
Mahmouda
Mahmouda est vendeuse de pâtisseries traditionnelles "El Aich". Elle vit dans une maison modeste composée d’une seule chambre au quartier populaire de Arafat. Elle a 75 ans et observe le jeûne, en même temps qu'elle prépare de grandes quantités de "Aich" pour les revendre la nuit à ses clients. Travail qui demande de grands efforts notamment durant la préparation de la pâte.

Maouloud Ould Zayed avec une partie de son troupeaux de chameaux
Maouloud Ould Zayed avec une partie de son troupeaux de chameaux
Maouloud Ould Zayed, berger de chameaux, 47 ans estime que le bon berger doit être capable de supporter le soleil et la soif, "autant que le troupeau dont il a la charge".
Pour lui qui travaille dans l'est de la Mauritanie près de Nbeikkit Lahwach (arrondissement 54 à 165 km au nord de Néma), "le jeûne est un grand défi, mais cela vaut le coup puisque la récompense est grande dans l’au-delà".

Rabi Ould Idoumou avec Ahmed Ould Kerkoub, Sid El Hacen Ould et Zeinabou mint Nah
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter