Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Rahma Mint Greyve à la prison des femmes de Sebkha pour «pratiques esclavagistes» : Birame s'en félicite et met en garde


Actualité
Mercredi 13 Février 2013 - 09:35

Le président de IRA , Birame Dah Abeïd a condamné, mardi (12 février), lors d’une conférence de presse, à Nouakchott, « la propension de certains partis politiques dits progressistes et les démarches pompeuses et souterraines « qu’ils ont entrepris pour soutenir l’esclavagiste Rahma Mint Legreyve , détenue à la prison des femmes de Sebkha et ce, dans le cadre d’une démarche électoraliste, féodale et esclavagiste.


Birame Ould Abeid, président de l'IRA
Birame Ould Abeid, président de l'IRA
"Ces partis (Hatem et Tawassoul) ainsi que des segments tribaux sont prompts à soutenir des hommes d’affaires (smassides, Mohamed Ould Bouamatou, certaines personnalités comme Seyid Ould Ghaylani du site Tawary) tout en se refusant à soutenir une catégorie de gens, victimes d’esclavages" a-t-il asséné.

Rahma Mint Greyve, fonctionnaire au ministère de l’Education Nationale, a été inculpée dimanche (11 février) de "pratiques esclavagistes" par le Tribunal régional de Nouakchott sur la victime, esclave par ascendance, Salma Mint Meydou et ses quatre enfants, Saleck, Mbareck, Bilal et Youma. Elle a été mise sous mandat de dépôt et internée à la prison des femmes de Sebkha, et ce, après plusieurs jours de sit-in permanent organisé par des centaines de militants abolitionnistes.

Cette action fait suite aussi à une campagne nationale d'information et de vulgarisation, dirigée par le président d'IRA et ses principaux collaborateurs. Trois plaintes ont été introduites par la mère et les deux frères de la susdite, assistés dans cette démarche et procédure par IRA-Mauritanie.

De l’avis du dirigeant abolitionniste, Cet emprisonnement a suscité un électrochoc au sein des maîtres offensés par la décision du parquet.

Depuis lors, des conciliabules, de fortes pressions tribales et une intenses campagne médiatique sont menées pour dépêtrer des geôles « C’est horrible et stupéfiant, s’est exclamé Birame. Quand le fer chauffe, on constate que seules les victimes sont dans cette lutte ».Le dirigeant abolitionniste a appelé les h’ratins à ne pas céder au chantage, à la violence et à l’extrémisme religieux avant de formuler une requête à l’endroit des autorités visant à poursuivre et à châtier le notaire Mohamed Mahmoud Ould Mohamed Maloum pour avoir essayé de blanchir la dénommée Rahma par le biais d’un acte notarié un contrat de travail au profit de Youma. « Il devra répondre de ses actes devant la justice » a indiqué Birame « sinon le système judiciaire mauritanien sera disqualifié ».

Birame s’est félicité de la résignation des autorités mauritaniennes qui commencent à procéder à l’application de la loi. Selon lui, de fortes pressions sont exercées par les tribus esclavagistes, Hatem et Tawassoul sur l’Etat afin qu’il libère Rahma et à « remettre les h’ratins à leurs places ».A ses militants, Birame a de nouveau renouvelé sa demande les exhortant à s’adosser à l’Etat et à le défendre. « Seul le cadre étatique est progressiste, en dépit d’insuffisances ».

IRA souligne, dans un communiqué de presse, « apprécier positivement l'acte d'accusation de « crime de pratiques esclavagistes », que le ministère public mauritanien viens d'entériner contre RahmaMintLegreyve, dont la victime, Youmamint Salma, est restée sous sa coupe, depuis l'âge de trois ans, donc 15 années durant, jusqu'au jour de l'arrestation de la présumée esclavagiste, le 7 février 2013 ».

IRA qui vient de remporter une victoire de taille, sur l'establishment esclavagiste, par l’emprisonnement de l’esclavagiste, attire l'attention de l’État Mauritanien sur le fait que la mère de Youma, Salma Mint Meydewe, ses quatre fils, Saleck, Mbareck et Bilal et Mhaimid(jusqu'à son décès), ont aussi éprouvé le même quotidien de violence, d’aliénation mentale et d’humiliation, sans omettre le travail indécent, non-rémunéré, la privation de repos et de soins et ce depuis leur naissance. Ainsi, ils ont tous grandi dans cet enfer et ce par la volonté, l'action, et pour le compte des autres membres de la famille EhelLegreyve ; ces personnes, les plaignants les citent, les mettent en cause et les accusent dans leur dépositions devant la police. « En conséquence, nous considérons inconcevable et incohérent l'acte d'accusation d’un membre de la famille présumée esclavagiste et la mise, hors de cause, des autres co-auteurs, désignés dans des faits de nature égale et par les mêmes témoins ».

IRA met en garde, « le ministère public et le pouvoir judiciaire, contre toute orientation visant à satisfaire les exigences des segments tribaux esclavagistes tel l'ensemble tribal Oulad Ahmed, aristocratie guerrière dont descend l'inculpée ; solidaire du crime, cette communauté, pourtant exposée à son tort incontestable, au lieu d’en concevoir de la honte, s’est mise à organiser, quelques heures après le prononcé de l'acte d'inculpation, trois manifestations, simultanées : l'une dans la ville ville de Chogar, fief tribal des présumés esclavagistes et l'autre devant la grille du Palais présidentiel à Nouakchott; une autre devant le siège du gouverneur de la région de Nouadhibou ».

Compte-rendu THIAM Mamadou
Pour Le Calame

Akjoujt : Des femmes manifestent contre l'emprisonnement de Mint Legraiva

Rahma Mint Greyve à la prison des femmes de Sebkha pour «pratiques esclavagistes» : Birame s'en félicite et met en garde
Des dizaines de femmes ont organise, mardi, dans la capitale de l'Inchiri, une marche de protestation contre l'emprisonnement de Rahma Mimt Legraiva .

La marche de protestation a eu lieu dans le centre ville d'Akjoujt avec la participation de femmes arborant des pancartes exigeant la remise en liberté immédiate de Mint Legraiva accusée de pratique esclavagiste sur une mineure.

Mint Legreiva, dont le cas, dénoncé par l'initiative de le résurgence abolitionniste (IRA), avait été placée en dépôt a la prison des femmes par le juge d'instruction pour des fait liés a des pratiques esclavagistes sur une mineure.
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires