Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

RFI sous le choc après l'assassinat de deux de ses envoyés spéciaux au Mali


International
Samedi 2 Novembre 2013 - 18:42

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé ce samedi 2 novembre au soir la mort de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, deux envoyés spéciaux de RFI au Mali. Cela s'est passé à Kidal, au nord du pays, non loin des montagnes où les islamistes d'Aqmi sont pris pour cibles par les militaires de l'opération Serval. Les deux reporters de RFI y ont été enlevés avant d'être vraisemblablement exécutés.


Autres articles
Ghislaine Dupont et Claude Verlon, les deux envoyés spéciaux de RFI ont été tués près de Kidal, au Mali, ce samedi 2 novembre 2013. RFI
Ghislaine Dupont et Claude Verlon, les deux envoyés spéciaux de RFI ont été tués près de Kidal, au Mali, ce samedi 2 novembre 2013. RFI
Selon plusieurs témoignages indirects recueillis à Kidal et Bamako, les reporteurs Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués à environ quinze kilomètres à l'est de Kidal, sur la route qui mène à Tinessako. Selon nos informations, ils ont été tués peu après leur enlèvement.
 
"Je ne sais pas si c'est la tristesse qui l'emporte ou l'indignation et la colère. [...] Là, ils étaient en train de faire comme toujours un travail de fond sur le Mali, à 15 jours des élections législatives. On voulait donner la parole à tous les Maliens dans un élan de réconciliation" affirme Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde.
 
Les deux journalistes avaient été capturés à 13H00 TU à Kidal aujourd'hui par quatre ravisseurs qui étaient à bord d'un véhicule pick-up Toyota beige. Ils étaient devant le domicile d'Ambéry Ag Rissa, un membre du MNLA, qu'ils venaient d'interviewer.
 
Le représentant du MNLA a assisté à l'enlèvement. Il a été alerté par un bruit suspect dans la rue, a entrouvert sa porte et a vu les ravisseurs porter des coups de crosse sur le véhicule de nos deux journalistes. Les ravisseurs, qui étaient enturbannés et parlaient tamashek, ont sommé Ambéry Ag Rissa de rentrer chez lui, mais il les a vus embarquer Ghislaine Dupont et Claude Verlon dans leur pick-up. Le chauffeur de nos deux reporters, qui a été forcé de se coucher à terre, a entendu Claude Verlon et Ghislaine Dupont protester et résister. C'est la dernière fois que nos confrères ont été vus.
 
De multiples sources à Kidal ont fait état d'un survol de la zone par un hélicoptère. Selon l'Elysée, aucune autorisation d'usage de la force n'a été demandée ni effectué par les troupes de l'opération militaire française Serval dans la région.
 
« Ces deux grands professionnels et spécialistes de l’Afrique depuis de nombreuses années rendaient compte sur le terrain du quotidien des Maliens, à la veille des élections législatives et au moment des assises du Nord. Ce reportage s’inscrivait dans le cadre d’une opération spéciale de délocalisation des émissions de RFI prévues le 7 novembre à Bamako et pour laquelle toutes les précautions en matière de sécurité avaient été prises », écrit la direction de RFI dans un communiqué. « Cette opération est aujourd’hui annulée. » C'était la deuxième mission de Claude Verlon et Ghislaine Dupont dans cette ville. Ils s'étaient déjà rendus à Kidal au mois de juillet pour couvrir le premier tour de l'élection présidentielle. 
 
Source : RFI
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire