Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

REFUGIES MAURITANIENS, INDIGNEZ-VOUS !


Tribunes
Lundi 23 Septembre 2013 - 13:55


REFUGIES MAURITANIENS, INDIGNEZ-VOUS !
Les réfugiés mauritaniens de retour chez eux, ont vécu bien des déconvenues dans leur réinsertion et autres droits à la retraite. Certains d’entre eux, enregistrés au Sénégal, se sont vus dédommagés pour « préjudice subi » et même intégrés, surtout s’ils portaient une tenue. Dans un pays qui n’a connu que deux civils à sa tête, contre six militaires cette «solidarité» (tadamoun) de corps se comprend.

L’armée a joué un rôle sinistre et entrainé notre pays dans une rupture avec les principes et les valeurs dont nous avons aujourd’hui plus que besoin. Et que dire de la fuite en avant du «toujours plus» d’une l’administration qui en découvrant brutalement l’ulcère d’une époque où la bonne gouvernance est devenue trop dure pour nos vues, en jetant ses insuffisances au visage de ses fonctionnaires déportés de force.

 
Aussi, 24 ans après, si la Mauritanie refuse de faire face à ses obligations et devoirs, vis-à-vis de ses agents, il y a de quoi être sceptique, en effet, des problèmes d’enrôlement, d’engagement se posent avec acuité pour les réfugiés, accueillis pourtant par «le Président des pauvres».

Réfugiés mauritaniens, «indignez-vous» pour paraphraser Stéphane Hessel, nous devons tous nous lever et adopter la même attitude de fermeté face à l’arbitraire dont nous somme l’objet, car les acteurs désignés pour l’application des décisions prises en conseils des ministres (exception faite de M. Brahim directeur de la fonction publique qui ne nous a jamais fermé sa porte), ne semblent réagir à notre cas. Dans mon pays on reste encore hélas confondu dans la mise en application d’une décision ministérielle.
 
Réfugiés Mauritaniens indignez-vous, car le feu qui couvait sous la cendre a fini par prendre, attisé par les vents du désespoir, chez des refugiés sans emplois et sans toit dans leur propre pays et ce par l’entêtement d’une administration décidée à entrainer ses anciens fonctionnaires dans la fournaise du côté de leurs ministères de tutelle, et que la volonté de couvrir ce feu par une chape de mensonge ne fera qu’envenimer. Réfugiés mauritaniens, indignez-vous  car, si nous laissons faire, les nuits seront plus longues.

Désespérons dans tout sauf dans notre juste cause et sachons que notre combat est pour nos enfants, petits enfants, nièces et neveux, afin que les choses changent pour eux, dans une Mauritanie en phase avec la conciliation de ses cultures différentes.
 
Indignez-vous réfugiés mauritaniens. Escroquerie, abus de confiance et complicité pour « gommer » du fonctionnaire, sont des infractions constatées par nombre de collègues. Aussi, nous demandons que cesse la politique de l’autruche du deal entre l’Etat et Tadamoun (une structure sur laquelle nous reviendrons) , regardons plutôt la réalité en face, ce pays est trop riche pour ne pas avoir besoin de l’apport de tous ses fils.sa première ressource.
 
Nous demandons au Président de la République qui est notre premier interlocuteur, de nous définir clairement quel est le rôle de son administration, lui qui doit ouvrir les yeux avant qu’il ne soit trop tard car s’il a fait preuve de bonne volonté, ses ordres n’ont pas été exécutés, oui les choses n’ont pas été faites dans les règles de l’art concernant les ¾ des réfugiés. Et comme disait l’autre, l’indifférence  est la pire des attitudes. S’indigner c’est refuser l’arbitraire, lui résister. A suivre.
 
​​​​​​​​Amadou Diagne NIANG
​​​​Rédacteur d’administration générale
Journaliste réfugié 
Mamoudou Kane


              


1.Posté par Amadou Sada LY le 04/10/2013 22:28
On ne doit pas être réfugié dans son propre pays. Malheureusement les réfugiés mauritaniens le sont !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter