Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

RAM/Sénégal Airlines : Les dessous d’un accord


Economie
Vendredi 29 Juin 2012 - 15:58

Les négociations étaient lancées depuis janvier 2012 entre les autorités des compagnies Royal Air Maroc et Sénégal Airlines. Un semblant de gentlemen agreement top secret a été trouvé pour décrisper le ciel entre Casa et Dakar.


RAM/Sénégal Airlines : Les dessous d’un accord
Les ministres de tutelle des deux compagnies aériennes Royal Air Maroc et Sénégal Airlines ont joué à fond la carte de la décrispation sur l’axe Casa-Dakar et trouvé un compromis. Après plusieurs mois de négociations, Royal Air Maroc a décidé de faire concession sur les droits de trafic en versant une redevance forfaitaire de 22 dollars (15000 f CFA) par passager embarqué à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar. La plateforme aéroportuaire de référence vers les pays de la zone Cedeao, l’aéroport de Dakar, selon les autorités, générait moins de profits sur les droits de trafic des compagnies opérant à partir de son hub.

Ce qui avait poussé les ex autorités au lendemain du démarrage des activités de la jeune compagnie Sénégal Airlines de renégocier les droits de trafic et les créneaux de fréquences avec certaines compagnies aériennes desservant la plateforme dakaroise dont entre autres Brussels Airlines, Mauritania Airlines, la RAM.

Les discussions étaient au point mort, suite au refus de la RAM qui remettait en cause certains points émis par la partie sénégalaise. Seule la compagnie belge Brussels Airlines avait dû reconsidérer sa position pour reprendre son trafic. Selon des sources bien informées, le Maroc a accepté de faire des concessions avec l’option d’effectuer 2 vols par jour en partance de Dakar. A la rescousse du dégel aérien sur l’axe Dakar-Casa, les ministres sénégalais des infrastructures et son homologue marocain, se sont largement concertés sur les questions épineuses, pomme de discorde jusqu’ici. L’Etat sénégalais, depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau président, Macky Sall a affiché de bonnes intentions de renégocier certains points avec la partie marocaine. Sans porter préjudice à la cagnotte de son pavillon national aérien.

Un semblant d’agreement a été trouvé, au caractère confidentiel, en attendant que les deux parties reprennent les discussions courant juin 2012. La RAM fait le plein pot à partir du hub de Dakar avec un pic de 300 passagers par vol. A travers cet accord à l’amiable, le Maroc semble trouver son compte et ôte une grosse épine à ses pieds. Un deal qui n’a pas révélé tous ses secrets, nous a rétorqué une source aéronautique autorisée.

Ismaël Aidara
Pour lesafriques.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires