Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Qui peut faire quelque chose pour Ould Meyne ?


A.O.S.A
Dimanche 27 Novembre 2011 - 15:11


Qui peut faire quelque chose pour Ould Meyne ?
Comment les services consulaires du Canada peuvent-il commettre un crime pareil alors que le Canada passe son temps à inonder l’Afrique avec ses slogans d’hospitalité ? Nul ne peut lire le texte de Ould Meyne sans avoir mal au cœur car le Canada vient de tuer un élan artistique sans que cette affaire ne fasse la moindre ride dans l’actualité ; pourtant il s’agit bien là d’un crime ! Traiter Ould Meyne, notre peintre national, comme un vulgaire candidat à l’immigration clandestine alors que l’homme a passé l’âge de ce genre d’aventure, c’est vraiment lamentable.
 
Comment refuser un visa à un peintre qui est allé mille fois en Europe sans aucun problème pour exposer ses œuvres ? C’est incompréhensible ! Comment peut-on refuser un visa à ce professeur de mathématique, journaliste et artiste peintre connu et reconnu dans son pays ? Comment n’a-t-il trouvé personne pour défendre son dossier ?
 
Il faut lire son texte, très long, écrit avec un style maraboutique s’efforçant de rester calme jusqu’au bout sans pouvoir s’empêcher de dire les choses comme elles sont. Voilà le grand monsieur connu pour sa discrétion, sa gentillesse et sa courtoisie humilié, obligé de dire « oui, je suis un artiste peintre, je ne suis pas riche » pour répondre à des questions humiliantes lui rappelant qu’il est entièrement pris en charge…
 
C’est un vrai crime ! Ces gens ne peuvent imaginer ce que c’est comme efforts de préparer une exposition si loin. Même si on est entièrement pris en charge, il faut bien travailler, préparer les œuvres dans un pays ingrat en la matière, ce qui pour un père de famille responsable et respectable correspond à bien des sacrifices. Quitter ensuite son pays pour le Sénégal afin de pouvoir déposer son dossier complet et se voir refuser le visa car l’agent du consulat estime qu’il n’est pas convaincu que Ould Meyne rentrera chez lui après l’exposition malgré tous les visas Schengen qu’il a obtenus.
 
C’est lamentable !
 
Le malheureux Ould Meyne n’a pas compris que pour avoir un visa, il ne faut pas avoir un dossier complet, il faut un piston de taille venant soit de l’ambassade de Mauritanie, soit de Kinross, soit de l’ATTM soit de n’importe qui ayant le bras long ou la bourse profonde. Ould Meyne a raison de dire que ces services prennent les mauritaniens et les africains pour des sous-hommes mais ce n’est pas seulement la faute de ces services, c’est aussi la faute de nos gouvernants si on nous traite comme des chiens.

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires