Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Qui osera répondre au terrifiant gardien des largesses de El Bouamatou ?


A.O.S.A
Vendredi 8 Février 2013 - 02:29


Qui osera répondre au terrifiant gardien des largesses de El Bouamatou ?
Plusieurs journalistes et  pas des moindres déclarent en off que les assertions du Bollahi à propos de El Bouamatou sont un ramassis de mensonges éhontés. Selon ces courageux intellectuels amis de Habib Ould Mahfoudh, El Bouamatou n’a jamais été le seul à prendre en charge les frais médicaux de l’illustre disparu. Pour preuve des délires présumés de l’extatique El Bollahi sous Bouamatose, ces amis de Habib assurent que Habib yarahmou ne s’est pas éteint au Val-de-grâce comme le raconte le digne arracheur de dents mais à l’Hôtel-Dieu
 
Pour le reste, ces courageux amis de Habib qui refusent de s’exprimer sans anonymat et qui refusent qu’on révèle leur identité, assurent que c’est aussi Reporters Sans Frontières qui a fait prendre en charge le journaliste mauritanien grâce notamment à la logistique intellectuelle alors consciente et résistante de sa seigneurie Jemal Ould Yessa sans parler d’une sorte de collecte symbolique qui fut organisée où chacun a pu mettre de quoi en fonction de ses moyens pour participer.
 
On peut comprendre que ça soit certainement assez noble de ne pas débattre avec El Bollahi surtout en public sur le trottoir du net apparemment bien mal fréquenté si on en croit la mine de ces messieurs quand on leur dit de défendre les amis de Habib, au sens large du terme, dont le soutien financier dans cette affaire fut de zéro selon El Bollahi, mais ont-ils le droit de laisser le Bollahi dire des mensonges présumés à propos des largesses présumées exclusives de El Bouamatou dans cette affaire ?
 
Ce mépris des lecteurs est à l’origine de la situation de ce pays où un petit nombre estime que l’information la vraie doit rester entre happy few pendant que les lecteurs, la masse, doivent rester dans l’ignorance et livrés sans état d’âme  à l’enfumage présumé du premier El Bollahi venu ou du second au suivant ou comme El Bollahi d’origine voudra bien être suivi ou devancé par l’arrivage.
 
En vérité, si ces gens ne veulent pas répondre au Bollahi, c’est surtout qu’ils se disent que contredire le Bollahi signifierait s’en prendre à la légende de El Bouamatou otage du Bollahi or par les temps qui courent vaudrait peut-être mieux laisser courir le mouton, qui sait si Tabaski viendra ?
 
Comme il aime à le rappeler, El Bollahi, le gardien du temple écrit sans anonymat et parle haut et fort comme un Bollahi fier de l’être qui défie les autres de lui répondre sans anonymat. A ce mérite, nous passons notre tour car assurément ce Bollahi ne semble pas commode… 

Reste une question que nous posons à El Bollahi même si le mieux serait de ne pas lui donner une autre occasion de nous étaler son nom kilométrique machallah et cette photo de lui dont il semble aveuglément faire suffisamment de cas pour oser la rendre publique, pourquoi écorche-t-il le nom de Mohamed Hmayen Ould Bouamatou pour en faire El Bouamatou tout court ?
 
 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires