Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Quête de vérité


Blogs
Dimanche 23 Octobre 2011 - 23:02

Je suis tenté de me balader, comme Diogène, en plein jour, avec une lanterne , non pas à la recherche d’un homme, mais à la quête de la vérité et de l’objectivité, dans les sables mouvants de ce pays des hommes bleus devenus des hommes caméléons à force de changement de couleurs . Le flou et l’incertitude nous aveuglent et nous handicapent. Ce sont bien ceux-là , les caractéristiques d’une société malade, déboussolée et travestie comme la notre.


Quête de vérité
Je ne peux ici que me rappeler de l’éminent Noam Chomsky, icône vivante de l’honnêteté intellectuelle; et partager avec vous une de ses phrases percutantes: « les dictatures du XXème siècle ont été capables de remplacer les vérités objectives par des vérités fabriquées de toutes pièces pour leurs propres fins(…) ».

La Mauritanie a toujours été le théâtre de ce que Chomsky appelle « la fabrication du consentement ». Des structure d’éducation de masses à lutte contre la gabegie en passant par la campagne du livre, les populations ont vacillé, entre crainte et opportunisme. Aujourd’hui ce sont bien les fausses vérités qui polluent l’atmosphère.
Influencé par la lecture de  Et vive l’aspidistra  de l’immortel George Orwell, je me permets de reprendre ici, un passage que j’ai lu quelques part, et que j’avais pris le soin de noter, dans lequel Orwell faisait part de son inquiétude face à l’apparition de nouvelles vérités, « (…) ce genre de choses m’effraie, écrit-il, car cela me donne souvent le sentiment que la notion même de vérité objective est en train de disparaitre de notre monde. Après tout, le risque est grand que ces mensonges, ou des mensonges  semblables finissent par tenir lieu de vérités historiques ». Et de se poser la question : « comment sera écrite la guerre d’Espagne? »  

Comment sera écrite l’histoire de la Mauritanie ? De ses hommes ? Les braves et les lâches, les patriotes et les traitres, les visionnaires et les navigateurs sans boussole. On est en droit de se poser la question. Comme on est, également en droit de remettre en cause toutes ces fausses vérités qui font désormais partie de notre quotidien et du vécu collectif, conséquence d’une hypnotisation collective. Il est grand temps que l’on prenne du recul et que nous fassions une thérapie collective, déceler le mal, le soigner , et de s’entendre sur un contrat social capable de prendre en compte les aspirations de chacun.  Faute de quoi, l’abîme ne sera bientôt, qu’à un jet de pierre.

Momme Ducros.


 
mducros.over-blog.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires