Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Quelques explications : Aziz aurait subi une anastomose intestinale…


A.O.S.A
Dimanche 28 Octobre 2012 - 11:25


Quelques explications : Aziz aurait subi une anastomose intestinale…
Voilà qui explique l’évacuation à Paris malgré une opération « réussie » à Nouakchott de peur de complications. Voilà qui explique pourquoi le pouvoir n’a pas donné signe de vie d’Aziz même pour la fête où un texte fut lu par les journalistes à défaut d’entendre Aziz lui-même. Voilà qui explique qu’il lui faudra du temps pour s’en remettre.
 
Aziz a été touché à l’abdomen. Des sources généralement bien informées parlent d’une sérieuse blessure à l’intestin grêle ayant contraint les chirurgiens mauritaniens à en retirer  une partie ( résection ), suivi d’un raccordement de l’intestin, c’est ce qu’on appelle une anastomose intestinale.
Ce n’est pas une opération anodine car l’intestin grêle est cette partie  vitale de l’intestin qui permet d’alimenter le sang, le reste des déchets continue son chemin via le gros intestin. Ainsi en opérant l’intestin grêle c’est les forces vitales du patient qui sont affectées car il ne peut plus être alimenté normalement pendant quelques jours sinon par perfusion le temps que la cicatrisation se fasse à savoir le raccordement des deux parties de l’intestin grêle.
 
Il peut y voir des complications en fonction du segment de l’intestin grêle qui a été touché, ce qui peut entraîner la mise en place d’urgence d’une stomie qui n’est rien qu’une poche externe pour dériver le transit intestinal. Cette opération est très au point mais ce n’est pas rien et si le patient est âgé, le temps de récupération devient plus élevé.
 
 A part l’intestin grêle, le gros intestin a-t-il été touché ? Il faudrait là aussi faire une colostomie qui est moins difficile qu’une anastomose intestinale si l’intestin grêle est épargné. Là encore une stomie est pratiquée pour faire dévier les selles vers l’extérieur le temps de traiter le gros intestin pour éviter une infection sanguine, soit une septicémie.
 
Dans tous les cas, Aziz a dû passer une semaine extrêmement difficile physiquement sans parler de son état mental pour quelqu’un qui tenait le pouvoir entre ses mains en ne voulant rien déléguer pour tout gérer au plus près selon son expression. Le voilà obligé de tout déléguer. Il doit se sentir maintenant très vulnérable et dépendant totalement de l’entourage.

lire la suite...

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires