Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Que sait Aziz du dollar à part le compter ?


Tribunes
Dimanche 14 Août 2011 - 12:56

On a entendu Aziz tout fier nous annonçant que les comptes de la BCM renfermeraient 511 millions de dollars grâce à une lutte sans merci contre la gabegie qui a pour résultat de confondre lutte contre la gabegie et fermer tous les robinets de l’économie. Peu importe. D’ailleurs on ne sait trop d’où il sort ses 511 millions de réserves car, comme l’a fait remarquer noorinfo, le FMI quelque temps avant l’intervention du président annonçait 287 millions...


Que sait Aziz du dollar à part le compter ?
Peu importe, comme au sujet des dépenses militaires, Aziz parla d’une augmentation de 200, 300 ou 400%. Deux cents ou quatre cents ? Du simple au double quelle importance ? On bavarde c’est tout. Personne ne parlait sous serment, ce n’est que le mois de ramadan. D’ailleurs,  ce n’est pas le sujet, le sujet étant qu’au prix de la satisfaction du FMI, correspondant toujours à la misère du peuple qui va de pair avec leurs directives, Aziz fait l’inverse de ce qui se fait dans le monde ! Partout, on sait ce que vaut le dollar et tout le monde se rue vers l’or ; Aziz fait le contraire ! l’état livre notre or en contrepartie d’un pourboire et d’autre part il entasse des dollars en asphyxiant l’économie.
 
 Souvenons-nous que rien que l’année dernière de l’aveu même du ministre des mines, Tasiast a produit pour 230000 onces d’or soit une valeur de 322 millions de dollars ! en novembre l’once était à 1400 euros aujourd’hui elle atteint 1600 !
 
Voir chezvlane « Tasiast : cyanure, voici les chiffres qui tuent »
http://chezvlane.blogspot.com/2010/11/tasiast-propos-du-cyanure-voici-les.html
 
Une de nos mines rapporte 322 millions au privé ! rien que l’or, ne parlons pas du fer et du poisson s’il n’était pas bardé aux chinois sans limite de pêche pour 25 ans pour 100 misérables millions de dollars investis dans leur affaire ! face à cela que valent les prétendus 511 millions de dollars d’Aziz arrachés à la misère du pays ? Rien ou si peu… car gérés autrement, j’allais dire sans équivoque, nos ressources nous permettraient  quasiment d’avoir le double ou le triple des chiffres d’Aziz sans asphyxier l’économie !
 
D’ailleurs si nous n’avions pas bradé nos ressources ou fait en douce un deal inavouable, dans 3 ans on devrait avoir 1,4 milliards de dollars à la BCM rien que grâce à l’or car le ministre des mines annonça qu’avec le nouvel investissement privé la mine produira alors 1 million d’onces par an soit 31 tonnes d’or à 1400 euros ou 1600 l’once dont 26 euros pour nous…
 
Dieu quel pillage ! Qu’ont-ils reçu ceux qui autorisent ça ?
 
Quant aux dollars de cowboy qu’Aziz égraine comme un chapelet, qu’il sache que ce billet sera bientôt attaqué et détrôné, déjà il ne vaut qu’une stabilité virtuelle qui ne tient sur rien sinon le pouvoir de nuisance des USA, de là sans doute l’attaque de la zone euro ; ce qu’Obama s’est bien gardé de dire aux américains car tout le monde le sait sauf les peuples ignorants car ce que fit Aziz à la télé l’autre jour, Obama le fit aux américains avec les bénédictions des deux bords, républicains et démocrates. Ils ont parlé de tout sauf de l’essentiel du bât qui blesse.
 
Pauvre peuple américain, comme les autres peuples des démocraties en perdition pillées par leurs élites ! C’est bientôt la fin ! La coquille démocratique est vide depuis longtemps, maintenant c’est l’heure de la transparence… Les états, les politiques à force de berner leur peuple pour rester au pouvoir, à force d’accointances avec les forces financières pour trouver de quoi communiquer en lobotomisant, ils ont endormi leurs peuples pendant que ces derniers petit à petit étaient réduits à l’endettement à l’insu de leur plein gré !
 
Aujourd’hui l’hydre financier est incontrôlable car chaque neurone, éparpillé dans le monde, est un petit golden boy, sorte de bandit en col blanc, sans foi ni loi, truand académique des temps modernes, assis derrière son clavier avec deux touches «  acheter et vendre » plus quelques variations en fonction de l’encyclopédie du crime économique qu’on appelle la spéculation, ce golden boy, mercenaire des banques criminelles, n’a plus ni état ni religion ni morale, il fait du profit sans aucun scrupule.
 
Bien avant la crise des subprimes c’était déjà achevé, cette mafia tournait à plein régime en toute impunité, après la crise les états se sont endettés en injectant de quoi sauver le système financier fumier et maintenant cette mafia se retourne contre les états qui les ont sauvés en leur reprochant leurs dettes ! c’est le dernier acte : l’occasion rêvée de prendre les états en otages afin qu’ils parachèvent la néo-société féodale de l’esclavage économique.
 
Il s’agit de réduire définitivement les états au rôle de flic qui bastonne le peuple si ce dernier veut crier à l’injustice. Il s’agit de partout de rendre tout privé, ce qui se mange, ce qui se boit, la culture, l’éducation, la santé, la vie, tout doit être privatisé donc aux mains des grands groupes sans état ni religion ni nationalité sinon le profit. D’un côté on crève d’obésité, de l’autre on meurt de faim car on ne cultive rien pour se nourrir mais juste du café, du tabac, des fleurs pour faire des parfums pour les pays riches comme à l’époque de l’esclavage.
 
Pour ce faire on explique aux gueux américains et européens que c’est la crise car de petites agences donnent des notes qui font trembler leurs pays car en fonction de ces notes les petits golden boy profiteurs souvent dopés à la coke pour tenir jouent comme des petites frappes avec la vie des gens.
 
Vous avez aimé le temps des rois, de la société féodale, bienvenue dans la néo-société féodale globalisée, mais l’aristocratie en moins, juste la bourgeoisie, le bling-bling sur un tas d’esclaves endettés ou affamés ; vous voilà des esclaves mais vous ne pouvez rien contre vos maîtres comme jadis les esclaves ne pouvaient rien eux-mêmes. Ce n’est qu’un début ! Vous pouvez écrire, parler jusqu’à demain, cela ne servira à rien car on vous prouvera qu’il n’y a pas de responsables, c’est la crise mondiale !
 
Tu parles !
 
Pour mémoire à faire lire à Aziz pour qu’il essaye de ne pas se tromper de route même pour ses économies notre or vaut mieux que le dollar, d’ailleurs ça khadhafi l’avait compris lui qui voulait que le Maghreb et l’Afrique  en finissent avec le Dieu dollar c’est sans doute ce qui causa sa perte avant ses propres excès !
 
« L’origine des malheurs du monde 
L’origine de tous les problèmes remonte au 15 aout 1971. Sortant exsangue du Vietnam Les Etats-Unis on fait fonctionné la planche à billets pour financer la guerre, de plus c’était l’époque des trente, l’économie européenne mais aussi japonaise concurrençait sérieusement les Etats-Unis. Seule solution briser la relation or –dollar. Le Président Nixon décidait de ce fait, unilatéralement de suspendre la convertibilité du dollar en or à un prix fixe. Il abandonne l’étalon or, il n’y a plus de contrepartie métallique à la monnaie émise. L’argent n’aura dorénavant que la valeur de la confiance qu’on lui accorde ! Entériné par "les accords de la Jamaïque" en 1976, qui marque la mort de Bretton Woods, et la capitulation des états devant le dieu-dollar, sans étalon, sans surveillance, aux mains des mafias bancaires et financières. La suppression de "l’étalon or" permettant alors aux banques privées de la première puissance mondiale, de faire tourner la planche à billets (image, puisque l’argent n’est plus qu’un jeu d’écritures, et une création ex nihilo), plus que jamais dans l’histoire. 

À partir de cette date, la Réserve Fédérale des États-Unis ne garantit plus la conversion de ses crédits contre une quantité certaine de métal. Si les Etats avaient le droit de battre monnaie (ce qui me parait être la moindre des choses), en fixant la valeur de cette monnaie papier à un actif bien réel (l’or, oui), alors les Etats et les peuples seraient indépendants et pourraient créer de l’argent pour financer l’économie réelle, celle qui nous fait vivre : agriculture, industrie manufacturière etc... La création abusive serait naturellement limitée par les risques d’inflation et de dévaluation monétaire

Observant que quand l’économie tourne au ralentit les Etats ont du mal à se financer via les moyens internes classiques (taxes), et qu’ils ont donc du mal à rembourser lesdits établissements privés, ces derniers, dans leur grande mansuétude, décident de leur accorder des découverts, la désormais célèbre Dette. Bien entendu un découvert n’est jamais gratuit, donc il s’agit de racler quelques intérêts de plus qui seront calculés sur la base d’une note attribuée par une agence de notation autoproclamée… »

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/accord-sur-la-dette-americaine-les-98409


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter