Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Quand les tirailleurs français libèrent le Mali !


A.O.S.A
Lundi 21 Janvier 2013 - 01:53


Quand les tirailleurs français libèrent le Mali !
Mali occupé ! Mali martyrisé, mais Mali bientôt libéré ! Inchallah !
 
Ceux qui disent que la France débarque en néo-colons ont la mémoire courte ! A-t-on oublié que pendant les deux guerres mondiales ce sont les tirailleurs africains qui étaient en première ligne pour se battre pour la France jusqu’à la libérer. En 14-18, 200.000 tirailleurs « sénégalais » (terme qui englobe quasiment tous les soldats indigènes noirs de l’empire), 30.000 morts. En 39-44, 140.000, 24.000 morts. Fin 40, 80.000 prisonniers indigènes aux mains des allemands qui les traitent comme des animaux. (Le sort qui leur sera réservé par la France n’est hélas guère mieux, l’excuse d’être des ennemis en moins… C’est l’histoire, c’était l’époque.)
 
Même si l’enrôlement fut souvent fait au prix de la menace, notamment au Mali où des villages entiers ont été rasés faisant des milliers de victimes civiles, reste que la majorité des tirailleurs sont restés fidèles jusqu’au bout à l’armée française mais ils verront leur pension bloquée en 1960 par rapport à celle de leurs frères d’armes français qui augmentera avec le cours de la vie et ce jusqu’en 2006 après la sortie du film « indigènes ». Il a fallu attendre ça…
 
Toute proportion gardée, voir la France venir libérer le Mali au prix de vie française, (la première victime de ce débarquement est française, Damien Boiteux, d’autres suivront immanquablement) c’est une forme de justice dont les maliens n’ont pas à rougir ! 
 
Quant à ceux qui se moquent de l’armée malienne, disant que ce sont les français en première ligne qui après la bataille permettent aux forces maliennes de faire des communiqués victorieux, ce n’est là encore que justice quand on se souvient de leur sort après la dernière guerre, après avoir été vaillants au combat perdant des milliers hommes aux premières lignes avec ordre quelquefois de ne jamais reculer pour ralentir l’ennemi. 
 
« Un exemple, le 19 juin 1940, les Allemands sont aux portes de Lyon. Le 25e Régiment de Tirailleurs Sénégalais est envoyé dans un « combat pour l'honneur » ayant pour ordre: « En cas d’atta­que, tenir tous les points d’appui sans esprit de recul, même débordé. » Ce combat fut sans merci pour les Africains. En deux jours il y aura plus de 1 300 tués sur 1 800 combattants. Certains tirailleurs, faits prisonniers et même blessés, furent séparés du reste de la troupe, puis massacrés à découvert à la mitrailleuse et achevés sous les chenilles de chars d'une unité SS ». 
 
On notera que «Jean Moulin, préfet de Chartres défendra leur mémoire face aux propos racistes des autorités allemandes sur « la honte noire » ». Wiki.
 
Malgré cela, comme quoi la propagande est la même du nord au sud, le général Leclerc et le général De Gaulle estimèrent qu’il était hors de question que les africains marchent sur Paris et Berlin. Vint alors l’opération de « blanchiment » suite à laquelle des milliers de noirs furent remplacés par des blancs c’est ainsi que sur les Champs-Elysées les derniers furent les premiers à entrer en scène. Alors si aujourd’hui, la France se bat et laisse les maliens crier victoire, ce n’est aussi que justice.
 
Ceux qui parlent de néo-colonialisme sont assis tranquillement à l’étranger chez eux et ne sont pas maliens ! De quel droit insulter les maliens qui en appellent à la France pour les libérer de bandes armées illuminées qui parlent le plus souvent des langues étrangères au Mali ou du moins pratiquées jusque-là par une minorité ? Les maliens ont affaire à des colons qui divisent leur pays et veulent faire régner leur loi archaïque comme si la majorité des maliens était des mécréants mais  l’armée malienne est dans un piteux état, que faire ? Négocier… disent les planqués ! Négocier avec qui et négocier quoi quand en face il n’y a que des illuminés sanguinaires ou des indépendantistes qui ne veulent négocier que la partition du Mali dont ils finiront certainement par avoir un bout historique.
 
Voilà en plus que d’autres « islamistes » des pays voisins ayant pignon sur rue soit politiquement ou religieusement déclarent qu’il s’agit d’une guerre coloniale quand c’est les politiques qui parlent et d’une croisade quand c’est les religieux qui parlent, religieux qui se revendiquent arabes ce qui soit dit en passant fait d’eux les premiers colons en terre noire ! C’est donc des colons avec une longue tradition d’esclavagistes qui osent parler aux noirs de colonialisme !

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires