Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Quand les Chiffres de la CENI et confirment la désaffection vis-à-vis de l’ « élection » et décrédibilisent la victoire du gagnant.


Tribunes
Lundi 23 Juin 2014 - 16:00


Quand les Chiffres de la CENI et confirment la désaffection vis-à-vis de l’ « élection » et décrédibilisent la victoire du gagnant.
Les résultats de l’ « Election présidentielle » de  juin 2014 concoctés et publiés par la CENI sont tombés comme un couperet pour ceux qui avaient bien voulu  croire ne serait-ce qu’à l’apparence de leur sincérité. Ils sont impressionnants à tous points de vue et méritent une lecture attentive tant ils sont eux-mêmes le meilleur révélateur et la meilleure preuve de la justesse de la politique de boycott de l’opposition démocratique et de sa plaine et complète réussite. Que disent ces chiffres officiels :

Nombre de votants : 749.865
Bulletins nuls : 33.200
Bulletins blancs : 1.877

Suffrages exprimés : 705.788
Taux de participation : 56,46%

Mohamed Ould Abdel Aziz : 81,89%
Houmeid Ould Boidiel : 4,50%
Lalla Mariem Mint Moulaye Idriss : 0,49%
Biram Ould Dah Ould Abeid : 8,67%
Ibrahima Moctar Sarr : 4,44%


Ces chiffres de la CENI datent du 21 juin 2014 comme chacun le sait. Rapportons et comparons ces chiffres avec ceux essentiels publiés par la même CENI antérieurement , concernant cette même élection et observons la vérité absolue qui en ressort en termes de fiabilité de cet organe et de crédibilité des chiffres qu’elle manipule et livre à l’opinion sans  même y réfléchir.

Le nombre d’inscrits sur les listes électorales annoncé par la CENI le samedi 21 juin est 1.328.168 électeurs. Le 21 mai 2014, la CENI avait annoncé d'autres chiffres d’inscrits :  1.415.138.
Dans une interview avec les médias officiels,  toujours le samedi 21 juin, la CENI avait également estimé à 1 500 000 le nombre de Mauritaniens en âge de voter qui n'ont pu s'inscrire sur les listes électorales soit environ la moitié de la totalité des mauritaniens.

En s'appuyant sur ces chiffres déroutants et pleins d’enseignements, on peut constater qu'entre le 21 mai 2014 et le 21 juin 2014, c’est-à dire  en l'espace d'un mois, nous avons eu droit à deux nombres différents : 1.415.138 inscrits et 1.328.168  d'inscrits, par cette même CENI.

On peut donc remarquer  que 86.970 inscrits ont disparu de la liste des inscrits, soit environ 6% des inscrits, mis à la trappe ( plus que ce que MM. Boidiel, Ibrahima Sarr et Mme Lalla Mariem ont obtenu!). Mais on verra qu’il ne s’agit pas d’une simple erreur de calcul ou une faute d’inattention de notre fameuse CENI. Sa raison d’être se trouve très exactement  dans la manipulation du taux de participation donné par la CENI que le monde entier reconnaît comme étant le seul véritable enjeu de cette mascarade.

En utilisant  les derniers chiffres de la CENI, à savoir  1.328.168 pour le nombre  d'inscrits  et 749.865 pour le nombre de votants, on obtient en effet  environ 56,4%  de taux de  participation à ces élections -ce qui correspond au pourcentage officiel définitif donné par la CENI.

Mais si on prend plutôt en considération le nombre d'inscrits au 21 mai 2014 annoncé par cette même CENI c'est-à-dire 1.415.138 inscrits et  le nombre  de votants donné  soit 749.865, alors obtient le résultat est bouleversé : 52,9% de participation ( une différence d'environ 4% avec le  taux officiel « définitif » de participation). Cela fait alors  environ 47% de non votants ! la différence est de taille.

Avec toujours les chiffres de la CENI, une autre indication très significative. Le nombre des non inscrits en âge de voter nous dit-elle le 21 juin est de 1.500.000  mauritaniens tandis que  le nombre d'inscrits au 21 mai 2014 est de  1.415.138 . Cela fait donc un total  de 2.915.138 en âge de voter.

Si l’on rapproche ces chiffres entrent eux, ils nous apprennent la vérité. A savoir d’abord que  seuls 25,7% des mauritaniens en âge de voter ont participé à ces élections et  que 74,3% en ont été exclus ou ce sont abstenus de participer .

Ces chiffres nous apprennent aussi ( avec ou sans fraude que dénoncent déjà les autres  participants  à la mascarade) que le candidat Ould Abdel Aziz est élu avec 81,89%  soit environ 20% des mauritaniens en âge de voter  contre environ 80% des mauritaniens en âge de voter  qui  sont exclus ou qui refusent de participer.
De plus, comme notre fameuse CENI n'inspire pas confiance, y compris au sein des alliés du pouvoir (voir les critiques infligées à cette institution  aux élections municipales et législatives déjà) on ne peut que douter de la justesse de ces chiffres donnés qui sont très probablement largement en deçà de la réalité.

Il résulte de tout cela que les chiffres avancés par cette institution démontrent non seulement que cette élection a été menée dans des conditions telles qu’il s’agit en fait d’un véritable coup d’Etat contre le suffrage universel mais aussi de l’amateurisme et de l’incompétence avec lesquels cette opération grotesque a été menée.

Ould Abdel Aziz pourrait-il se rendre enfin à l'évidence qu'il navigue tout droit dans une impasse avec des conséquences qui pourraient être dramatiques pour le pays?

Marega Baba/ France
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter